Articles

SCPI, OPCI, foncières : leurs dernières acquisitions

SCPI et OPCI poursuivent leurs acquisitions. Focus sur une partie des investissements réalisés par les sociétés de gestion d’actifs immobiliers pour leurs véhicules grand public ces dernières semaines.


Groupama GAN REIM investit à Maubeuge

Nouvelle acquisition pour la SCPI Affinités Pierre. Après une plateforme logistique, à proximité de Lille, et deux commerces du centre-ville d’Aix-en-Provence, elle vient de se porteur acquéreur de deux autres commerces à proximité de Maubeuge. Loués aux enseignes Babou et Jysk, ils seront livrés en avril 2020. L’investissement est de 5,7 M€ (droits inclus).

La Française, cap sur Bordeaux, Rennes et Bois-Colombe

La société de gestion La Française REM vient de réaliser trois opérations pour le compte de ses véhicules grand public. C’est d’abord à Mérignac, à l’ouest de Bordeaux, que l’OPCI OPSIS Patrimoine s’est porté acquéreur d’un immeuble de bureaux, Le Ferry. Celui-ci, livré en septembre 2017, développe 4650 m². A Rennes, la SCPI Multimmobilier 2 a mis la main sur Identity 2. Cet immeuble de bureaux, livré au 3e trimestre 2019, développe une surface de 7 875m². Enfin, les SCPI Epargne Foncière et LF Grand Paris ont acquis conjointement le CityZen B, à Bois-Colombes. Vendu dans le cadre d’une transaction plus globale par Union Investment, l’immeuble développe 8 000 m². Entièrement loué, il est certifié BREEAM, HQE et BBC Effinergie.

La Française achète à Gecina

Par ailleurs une autre opération d’envergure est en cours de finalisation. Il s’agit de la cession, par Gecina, de l’immeuble « Park Azur ». Cet actif, situé à Montrouge, développe 24 000 m², et est entièrement loué au groupe EDF. La transaction est de 185 M€. La Française réalise l’opération pour le compte de l’EFRAP et de plusieurs SCPI de la Française REM.

Primonial REIM voit « Le Jour »

Primonial REIM annonce quant à elle l’acquisition de l’ensemble immobilier de bureaux « Le Jour ». L’opération est notamment réalisée pour le compte de la SCPI Primopierre. Conçu en 1970, l’actif a fait l’objet d’une restructuration complète en 2018. Situé dans le 14e arrondissement parisien, il développe une surface utile de près de 25 000 m².

Urban Premium investit dans le commerce

Urban Premium a procédé, pour le compte la SCPI Urban Cœur Commerce, à l’acquisition d’un portefeuille de murs de boutique. Le montant de la transaction s’élève à 4,2 M€, hors frais, hors droits. Il est composé de 12 actifs commerciaux situés en centre-ville de villes telles que Nantes, Aix en Provence, ou Orléans. Il développe par ailleurs une surface globale de plus de 3 000 m² et affiche un taux d’occupation de 100 %. Bon à savoir : la SCPI Urban Cœur Commerce est en augmentation de capital depuis décembre 2018.

Norma Capital se pose à Blagnac

Norma Capital a finalisé l’acquisition d’un immeuble de bureaux situé en zone aéroportuaire, à Blagnac (Haute-Garonne). D’une surface de plus de 5 500 m², l’actif a été certifié en 2016 « Breeam In Use-Good ». La transaction, en promesse depuis juillet dernier, a été réalisée pour le compte de la SCPI Vendôme Régions. Le prix est d’environ 13 M€.

AEW-Ciloger, cap sur l’Espagne

AEW-Ciloger a pour sa part acquis deux locaux commerciaux à Valence, en Espagne. Annoncée fin novembre, c’est la SCPI Actipierre Europe qui porte l’opération. Les locaux sont loués au restaurant « El Reino Asador » et à l’enseigne d’ameublement « Maison du Monde ». Le prix de la transaction : 9,3 M€.

HSBC REIM à Massy

La SCPI Elysées Pierre, gérée par HSBC REIM, vient d’annoncer ce 9 décembre 2019 l’acquisition de « l’Iliade ». Cet immeuble de bureaux, situé au cœur du quartier tertiaire de Massy, développe 17 470 m². Il est actuellement loué à plus de 90 % à des locataires de premier rang. Le vendeur est Generali.

Sofidy, des commerces à Joinville-Le-Pont

Par ailleurs Sofidy vient d’annoncer, ce 9 décembre, l’acquisition de 10 actifs commerciaux à Joinville-le-Pont. C’est l’OPCI Sofidy Pierre Europe qui ajoute ces actifs à son patrimoine. Il s’agit d’un ensemble occupé à 100% par des grandes enseignes, mais également par des commerçants indépendants. Ces actifs commerciaux représentent en outre une surface totale de plus de 1 200 m².

Voisin prend Neo

La société de gestion Voisin, enfin, a procédé à un nouvel investissement pour le compte de la SCPI Immo Placement. Il s’agit donc de l’immeuble Neo, situé à Bron, dans le Parc Saint Exupery. L’actif développe une surface de 3 380 m². Complètement rénové, il bénéficie d’une certification Breeam. Prix de la transaction : 6 ,5 M€.


Lire aussi

ActivImmo boucle sa première acquisition en logistique

Dynapierre prend position dans l’immeuble In Défense

 

Frédéric Tixier

Activimmo boucle ses premières acquisitions en logistique et augmente son capital statutaire

La SCPI « logistique urbaine » lancée par Alderan a finalisé sa première acquisition. Une seconde devrait être bouclée prochainement. En raison d’une collecte importante, elle augmente son capital statutaire. Et envisage le versement d’un 1er dividende dès le 1er trimestre 2020.

Annoncé il y a quelques jours (voir « SCPI, toujours plus d’acquisitions »), le 1er investissement réalisé par la SCPI Activimmo est désormais officiel. Ce véhicule, lancé en septembre dernier, a finalisé l’acquisition d’un entrepôt logistique de 7 357 m², en périphérie de Rouen.

Activimmo, acquisitions à Rouen et en Ile-de-France

L’ensemble, situé à Alizay (27), est loué dans le cadre d’un bail ferme de 9 ans. Le locataire, la société Kapa Reynolds, est fournisseur de produits de grande consommation à marques distributeur. Selon le dernier bulletin d’information, une autre opération devrait être signée prochainement. Il s’agirait d’un immeuble mixte de bureau-activité, situé en Ile-de-France. Implanté «dans une zone d’activité bien établie de l’Ouest parisien», il offrirait en outre «une capacité de constructibilité résiduelle». La taille de ce second actif serait bien supérieure à celle du premier. Le rendement global des deux opérations est a priori assez élevé, puisqu’estimé à 8% environ…

ActivImmo, une collecte de plus de 5,5 M€ fin novembre

Le montant de ces deux transactions n’est pas encore communiqué. Il se situerait dans une fourchette comprise entre 4,5 et 5 M€. Soit entre 80% et 90% de la collecte nette de la SCPI depuis sa création. Fin septembre, ActivImmo affichait une capitalisation d’un peu moins de 2 M€. Fin novembre, cette dernière dépassait déjà 5,5 M€… Ce succès va conduire la SCPI à augmenter prochainement son capital social statutaire. Pour pouvoir honorer les prochaines souscriptions[1], celui-ci sera augmenté à 19,2 M€. Ce qui, compte tenu d’une prime d’émission de 110 € par titre, lui permettra d’atteindre une capitalisation d’environ 23,4 M€. Sous réserve bien sûr de l’approbation des associés, convoqués en AGE le 10 décembre prochain.

ActivImmo, un premier dividende au 1er trimestre 2020

La SCPI anticipe d’ailleurs une autre augmentation de capital, lors de la prochaine AGO. Si le rythme des souscriptions se maintient au niveau actuel. ActivImmo envisage donc les prochains mois avec sérénité. Plusieurs autres acquisitions – «3 ou 4» précise Alderan – sont dans le « pipe ». La SCPI vise, rappelons-le, des locaux d’une surface comprise entre 1 000 m² et 7 000 m². Soit, en fonction de leur localisation, des biens d’une valeur unitaire de 1 à 5 millions d’euros. Ses premiers investissements lui permettent en tout cas d’envisager le versement d’un premier acompte sur dividende dès le 1er trimestre 2020.

ActivImmo, première SCPI dédiée à la logistique du dernier kilomètre

Pour mémoire, ActivImmo a pour objectif d’investir majoritairement (70% au minimum) dans des locaux d’activité, des entrepôts, et de logistique urbaine ou « du dernier kilomètre ». Elle s’intéresse plus particulièrement aux locaux d’activité à même d’être reconvertis en bâtiments de logistique urbaine. Ce type de biens procure actuellement des rendements élevés. Les résultats obtenus par Alderan sur les véhicules dédiés aux professionnels (OPPCI) en témoignent. Au prix d’un fort effet de levier, ils auraient, selon Alderan, permis aux porteurs de parts de doubler ou de tripler leur mise en l’espace de trois à quatre ans[2]… L’objectif annoncé d’ActivImmo – rendement annuel de 6% – semble plus raisonnable…

Frédéric Tixier

[1] Dans les SCPI à capital variable, lorsque le plafond du capital statutaire est atteint, toute nouvelle création de parts est impossible. Les nouveaux souscripteurs potentiels doivent alors attendre que des actionnaires existants se retirent pour souscrire.

[2] La société communique par ailleurs sur un taux de rendement moyen de 9,2% sur l’ensemble de ses gestions conseillées.


Lire aussi

ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine

Alderan, un nouvel entrant sur le marché des SCPI

Logistique : une année record en perspective

 


A propos d’Alderan(i)

Rémy Bourgeon a créé Alderan en 2015. Alderan est une société de gestion née d’un family office immobilier, Ojirel, spécialisé depuis 20 ans sur le marché immobilier professionnel et en particulier sur les locaux d’activités et la logistique. Alderan agit de manière indépendante sur l’ensemble du cycle de détention : acquisition, gestion et revente. Sa connaissance du marché et son réseau d’apporteurs d’affaires permettent à Alderan d’avoir accès à des opérations « off market » et hors des radars des acheteurs traditionnels d’activités/logistique.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

SCPI : toujours plus d’acquisitions

Les SCPI multiplient les acquisitions. Après avoir déjà investi 3,6 Md€ au premier semestre 2019, majoritairement d’ailleurs hors de France (voir « SCPI : de plus en plus européennes »), elles continuent d’enrichir leurs patrimoines. Focus sur une partie des opérations réalisées par les sociétés de gestion d’actifs immobiliers ces dernières semaines.

AEW-Ciloger

AEW-Ciloger vient d’annoncer l’acquisition (13 novembre), pour le compte de la SCPI Actipierre Europe, de trois espaces de commerces d’une surface totale de 4 584 m² situés à Valence, en Espagne. Les espaces sont situés en plein cœur du complexe commercial Bonaire, à 12 km du centre de la ville et à 2 km de l’aéroport. En octobre, AEW-Ciloger avait mis la main sur un retail park de 14 200 m² situé à Herblay-sur-Seine dans le Val-d’Oise, pour le compte de ses SCPI Actipierre Europe et Atout Pierre Diversification.

Alderan

Alderan, la nouvelle société de gestion de SCPI qui a lancé en septembre dernier un véhicule spécialisé sur le secteur de la logistique (voir « ActivImmo, une nouvelle SCPI dédiée à la logistique urbaine »), est en passe de boucler son premier investissement. Il s’agit d’un actif logistique situé en périphérie de Rouen, et d’une surface de plus de 7 000 m². Le « closing » devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Amundi Immobilier

Amundi Immobilier se diversifie en Belgique. La société de gestion a annoncé avoir acquis, pour le compte de plusieurs de ses fonds immobiliers grand public, le complexe immobilier Marnix situé à Bruxelles, dans le quartier d’affaires Léopold, à proximité du Parlement européen. Marnix est un ensemble de deux immeubles « Marnix 13-15 » et « Marnix 17 » totalisant une surface d’environ 23 000 m². Parmi ses locataires clés figurent Deutsche Bank, la Banque mondiale et le cabinet de conseil ICF.

BNP Paribas REIM

BNP Paribas REIM France vient de procéder à l’acquisition (4 novembre) d’un immeuble de 2 500 m² sur le boulevard du Montparnasse, à Paris, le « 170M », pour le compte de la SCPI Accès Valeur Pierre. En octobre dernier, c’est Opus Real qui s’était porteur acquéreur de l’immeuble « H. Trium » situé dans l’ouest de Munich. Il s’agit de la 3eacquisition pour la SCPI allemande, lancée début 2017, après un immeuble de bureaux à Bad Homburg, dans la région de Francfort, et d’un hôtel Ibis, à Munich.

Euryale Asset Management

La SCPI Pierval Santé s’ouvre sur le Portugal. Après la France, l’Allemagne et l’Irlande (voir «SCPI Pierval Santé : 14 actifs en Irlande» ), la SCPI dédiée au secteur de la santé prend pied (13 novembre) dans la péninsule ibérique avec l’acquisition de 6 actifs, 5 Ehpad et résidences services seniors et une clinique ophtalmologique.

La Française REM

La SCPI Epargne Foncière s’est montrée très active ces dernières semaines. En octobre dernier, elle s’est portée acquéreur d’une résidence quatre-étoiles en VEFA, située à Toulouse, et sous enseigne Adagio. L’actif comportera 114 appartements. Le prix de la transaction serait de l’ordre de 17 M€. Plus récemment, selon le site CFNews, elle aurait acquis un complexe de trois immeubles, toujours dans la région de Toulouse, pour environ 46 M€.

Groupama GAN REIM

La SCPI Affinités Pierre continue à se renforcer sur le secteur de la logistique. Après l’opération réalisée en octobre dernier (voir « Affinités Pierre confirme son virage vers la logistique »), elle vient d’annoncer (12 novembre) l’acquisition d’une nouvelle plateforme logistique. L’actif, de plus de 35 000 m², et situé à proximité de Lille, près de la frontière belge, a été acquis pour 15 M€ (droits inclus). Quelques jours plus tôt (4 novembre), la SCPI annonçait un investissement dans un portefeuille de deux commerces du centre-ville d’Aix-en-Provence et loués à l’enseigne Le Coq Sportif, pour un total de 7,2 M€ (droits inclus). Par ailleurs, l’OPCI Groupama Gan Pierre s’est porté acquéreur (8 novembre), pour une quote-part de 16 M€, d’un portefeuille d’une trentaine d’actifs commerciaux régionaux.

Primonial REIM

Méga-acquisition en octobre pour le compte de plusieurs des fonds d’investissement gérés par Primonial REIM – dont la SCPI Primovie -. La société de gestion s’est portée acquéreur de l’ensemble immobilier « Sémaphore », un actif de bureaux de plus de 12 000 m² entièrement restructuré, valorisé à un montant total de 142,5 M€. Situé à Levallois-Perret, il sera entièrement loué à Doctolib, le service en ligne de rendez-vous médicaux.

Sofidy

Sofidy, pour le compte des SCPI Immorente et Efimmo 1, de l’OPCI Pierre Europe, et de son unité de compte immobilière, la SCI Convictions Immobilières, a acquis en octobre dernier l’immeuble Helys, à Suresnes. La société de gestion met la main sur 22 000 m² de bureaux pour 119 M€, ce qui constitue la plus grosse acquisition jamais réalisée par Sofidy. L’actif est en outre particulièrement rentable, avec un rendement acte en main de l’ordre de 5,6%…

Voisin

La SCPI Epargne Pierre, qui a multiplié les acquisitions depuis le début de l’année, et investi près de 170 M€ rien qu’au 3e trimestre (voir « SCPI Epargne Pierre : 166 M€ d’acquisitions au 3e trimestre »), s’est encore portée acquéreur d’un nouvel actif. Il s’agit de l’immeuble SXB1 (8 957 m² de bureaux), situé à Strasbourg et loué à 94% à 10 locataires dont Pôle Emploi, REGUS et Engie. Pour mémoire, Epargne Pierre et MyShareSCPI s’étaient conjointement emparés récemment d’un autre actif strasbourgeois, le Crystal Park, pour environ 11,5 M€.

Frédéric Tixier

Première acquisition pour la SCPI sans commission de souscription

NEO, la SCPI « la plus accessible du marché » avec une commission de souscription réduite à néant, réalise son premier investissement : un hôtel 4 étoiles en Allemagne. D’autres opérations en cours devraient lui permettre d’atteindre son taux de distribution de 5,5%.

« Some say No, We say NEO[1] » affirme fièrement le site dédié à la nouvelle SCPI lancée il y a quelques semaines par Novaxia Investissements (voir « NEO : la 1ère SCPI sans commission de souscription »). NEO, qui ambitionne de révolutionner le marché des SCPI en « faisant tomber les barrières à l’entrée », se distingue effectivement de ses concurrentes par une commission de souscription réduite à néant. Ce nouveau véhicule disruptif, qui place la « transformation urbaine » au cœur de sa stratégie d’investissement, vient de réaliser sa première acquisition. 

1er investissement pour la SCPI NEO

Le premier actif à entrer en portefeuille est un hôtel 4 étoiles situé à Brême, au nord de l’Allemagne. D’une surface totale de 2 756 m², il est exploité, dans le cadre d’un bail d’une durée résiduelle ferme de 18 ans, par le groupe Novum Hospitality, lequel dispose d’une expérience de 30 ans dans la gestion de chaînes hôtelières (179 hôtels et 24 000 chambres sous gestion). Le bâtiment a été construit en 2014 et des travaux de rénovation ont été effectués en 2017, afin d’agrandir le bâtiment. Le prix d’acquisition est de 7 M€. Sa rentabilité immédiate n’est pas divulguée, mais Novaxia Investissement précise que cet actif va permettre à NEO de s’assurer « d’un socle de revenus potentiels pérenne ». L’opération s’inscrit en tout cas parfaitement dans la stratégie d’investissement de la SCPI.

En phase avec la stratégie de la SCPI NEO

Rappelons que celle-ci vise à se positionner sur des actifs immobiliers (majoritairement bureaux, hôtels ou résidences gérées, en France et dans certains pays de la zone OCDE), « situés dans des villes et territoires de plus de 200 000 habitants, d’ores et déjà établis, ou susceptibles de devenir des pôles de compétitivité économique et engagés dans des projets de modernisation, d’extension ou de construction d’infrastructures de transports urbains écologiques, durables et efficaces ». L’hôtel acquis est effectivement situé dans une ville de plus de 500 000 habitants, dynamique, et qui bénéficie en outre du rayonnement d’Hambourg. Selon Novaxia Investissement, il s’agit en revanche clairement d’un immeuble de « fonds de portefeuille », qui va atteindre son objectif de rendement tout au long de ces prochaines années. La durée du bail résiduel, assez inhabituelle (18 ans), contribue à la sécurisation de ces revenus futurs. 

SCPI NEO : un objectif de rendement de 5,5% confirmé

David Seksig, directeur général en charge des gestions chez Novaxia Investissement, précise par ailleurs que d’autres acquisitions, en France et à l’étranger, sont « sous promesse ou en exclusivité ». Selon Nicolas Kert, président de Novaxia Investissement, interrogé par CFNews, il s’agirait de biens situés en Ile-de-France, à Lisbonne, et à Madrid. Tous ces actifs devant générer des rendements supérieurs à 6%, David Seksig précise que ces acquisitions « devraient permettre d’atteindre d’ici à la fin de l’année des performances conformes à la cible de taux de distribution de 5,5% ».

Frédéric Tixier


A propos de Novaxia Investissement (i)

Elle crée des véhicules d’investissements immobiliers dédiés à la transformation urbaine. Elle gère une gamme de produits pour le compte d’une clientèle privée (fonds et club deals) allant de 5 000 € à plusieurs millions d’euros, dont une offre immobilière éligible au PEA/PEA-PME et au réemploi de produits de cession – Novaxia Immo Club 6 – ainsi qu’un nouveau modèle de SCPI moderne, accessible, simple et innovant – NEO.

A propos du Groupe Novaxia(i)

« La transformation urbaine est notre savoir-faire. L’actif obsolète est notre gisement, nous le transformons pour créer de la valeur», rappelle Joachim Azan, président-fondateur de Novaxia. Doté d’une double expertise dans la finance et l’immobilier, le Groupe Novaxia a développé une méthode unique qui concilie les intérêts des différents acteurs mobilisés sur un projet : propriétaires, élus et collectivités, et bailleurs. Les actifs urbains transformés (immeubles, entrepôts, friches), deviennent ainsi de nouveaux lieux de vie, créateurs de valeur pour tous. L’innovation et le savoir-faire du groupe Novaxia en matière d’aménagement urbain ont été reconnus et primés notamment à l’occasion des prestigieux concours « Réinventer Paris » en 2016, «Inventons la Métropole du Grand Paris » en 2017 et « Réinventer Paris 2 » en 2019. Depuis 13 ans, Novaxia a réhabilité et construit 400 000 m² et piloté plus de 2 milliards d’euros d’opérations immobilières.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Certains disent impossible. Nous, on dit NEO

Première acquisition pour la SCPI Pierre Altitude

La SCPI spécialisée dans l’immobilier locatif dans le secteur du tourisme de montagne, gérée par Atream, vient de réaliser son premier investissement. Un ticket à 13 M€.

Presque un an après sa création (voir « Atream lance une nouvelle SCPI, Pierre Altitude »), la SCPI spécialisée dans l’immobilier locatif dans le secteur du tourisme de montagne signe sa première acquisition.

1er investissement pour la SCPI Pierre Altitude

Atream, la société de gestion de Pierre Altitude, aura mis plusieurs mois pour concrétiser une opération annoncée dès le 1er trimestre de l’année. Depuis cette période, la SCPI était entrée en négociation exclusive, laquelle a finalement débouché sur l’acquisition, mi-août, de cet actif luxueux situé à Arc 2000. L’Hôtel Club MMV Les Mélèzes, un 4 étoiles récemment rénové, dispose en effet de 185 chambres, et d’installations « haut de gamme », dont deux restaurants, un lounge, et un espace bien-être. Il est pris à bail, pour une durée résiduelle de 15 ans, par l’opérateur spécialisé MMV (Montagne, Mer, Vacances) qui dispose de plus de 30 ans d’expertise sur l’hôtellerie de montagne et exploite déjà près d’une vingtaine d’établissements siglés 3 ou 4 étoiles.

SCPI Pierre Altitude : un ticket à 13 M€

Pour acquérir cet actif dont la rentabilité immédiate serait supérieure à 5%, Pierre Altitude a dû débourser pas moins de 13 M€. Autrement dit, beaucoup plus que le niveau de sa capitalisation à fin juin, qui s’élevait à environ 1,1 M€… Atream a donc sollicité son investisseur partenaire, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, pour recueillir les fonds nécessaires. Ce dernier, avec lequel la société de gestion a l’habitude de travailler, s’était en effet engagé à souscrire aux parts de la SCPI Pierre Altitude dès que l’opération d’acquisition serait en passe d’être bouclée. Aux côtés des fonds propres apportés par la SCPI, un financement a été mis en place, dans les limites fixées par les statuts de la SCPI (40 % de la valeur d’acquisition des actifs immobiliers). D’autres souscripteurs étant venus, depuis le closing (12 août), rejoindre les associés de la SCPI, celle-ci affichait, fin septembre, une capitalisation « de 9,5 M€ », précise-t-on chez Atream. Et, bonne nouvelle pour les actionnaires, cette première acquisition va permettre à Pierre Altitude de verser un premier acompte sur dividende en janvier 2020…

L’hôtellerie, un marché porteur

Pour mémoire, le secteur sur lequel intervient Pierre Altitude – actifs hôteliers, résidences de tourisme et résidences hôtelières gérées, situés dans des stations de ski alpin à forte fréquentation touristique – est en plein essor. Tout comme l’ensemble du secteur hôtelier, d’ailleurs, qui, en raison d’une fréquentation touristique exceptionnelle, connaît un regain d’intérêt de la part des investisseurs. Selon la 42e édition de l’étude annuelle du cabinet KPMG[1], le rythme des investissements a bondi de 50% l’an dernier, pour atteindre le niveau de 1,4 Md€. Une thématique sur laquelle intervient l’autre SCPI gérée par Atream, la SCPI Atream Hôtels, dont l’acquisition réalisée en juin dernier (voir « Atream Hôtels : +73 M€ ») lui a permis de doubler de taille en portant son patrimoine à près de 150 M€. Atream Hôtels anticipe le versement d’un dividende en 2019 de 32,52 € par part soit un dividende brut[2] annualisé de 5,29%.

Frédéric Tixier


A propos d’Atream(i)

Créée en 2008 par Pascal Savary et Grégory Soppelsa, Atream est une société de gestion indépendante agréée AIFM spécialisée dans la création, la gestion de fonds immobiliers et le conseil en investissement immobilier, destinés à des investisseurs institutionnels et privés. Présente sur de nombreux segments de l’investissement immobilier, Atream a développé une expertise spécifique et reconnue sur les actifs adossés à l’industrie touristique, tertiaires, résidentiels et fonciers viticoles.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] « L’industrie hôtelière française » – KPMG – 24 septembre 2019.
[2] Après réintégration de l’impôt à acquitter à l’étranger par Atream Hôtels et ses filiales.

La SCPI Affinités Pierre investit la logistique

La SCPI gérée par Groupama Gan REIM vient d’investir plus de 12 M€ dans une plateforme logistique nantaise. Elle a bouclé avec succès sa 3augmentation de capital, et s’apprête à en lancer une nouvelle. Avec un prix de souscription revu à la hausse ?

Affinités Pierre se diversifie : aux côtés des bureaux (60% fin mars 2019) et des commerces (40%), elle ajoute dorénavant une composante logistique à son portefeuille. La SCPI à capital fixe lancée en 2016 par Groupama GAN REIM (voir « Groupama GAN REIM lance, comme prévu, la SCPI Affinités Pierre ») vient en effet d’annoncer l’acquisition d’une plateforme d’environ 20 000 m² près de Nantes.

Affinités Pierre, diversification en logistique

L’investissement est d’importance, puisqu’il s’élève à 12,1 M€, soit 15% de la capitalisation de la SCPI au 31 mars dernier, et près de sept fois le montant de la précédente opération réalisée par Affinités Pierre (les murs d’un commerce de centre-ville, situé dans le Marais parisien, pour environ 1,8 M€). Cette plateforme logistique, acquise en juin dernier dans le cadre d’une opération de sale and leaseback, est louée au groupe LDLC (leader français de l’e-commerce high-tech) dans le cadre d’un bail d’une durée ferme de 12 ans. Elle devrait en outre générer un rendement annuel de 6,19%, en phase avec les investissements provinciaux réalisés jusqu’alors par la SCPI.

Affinités Pierre, augmentation de la durée des baux

Cette entrée dans le secteur de la logistique ajoute un nouveau levier de croissance à Affinités Pierre, qui s’était plutôt renforcée en commerces de centre-ville (notamment parisiens) au cours des derniers mois. A ses deux axes de développement (recherche de rendements élevés sur des actifs situés en province, recherche de plus-values potentielles sur les murs de commerce parisien), elle adjoint celui de la consolidation de ses cash-flows par la signature de baux de long terme. Déjà élevée, la durée moyenne de ses baux (5,7 ans à fin mars) va en effet encore augmenter à la suite de l’acquisition de la plateforme nantaise.

Affinités Pierre, clôture de la 3augmentation de capital

La SCPI, qui affiche donc des ratios au vert dans tous les domaines – taux d’occupation financier supérieur à 95%, rentabilité des investissements supérieure à 6%, qualité du patrimoine, et hausse du dividende servi aux actionnaires (+24,8% entre 2017 et 2018 !) -, n’a donc eu aucun mal à boucler son augmentation de capital lancée en août 2018. Fin mars 2019, elle avait déjà collecté 35,9 M€ sur les 67 M€ attendus. L’opération a été clôturée avec succès le 17 juin dernier. Affinités Pierre prépare d’ailleurs une 4augmentation de capital, ayant déjà prévu de porter son capital statutaire à 330 M€ lors de sa dernière assemblée générale.

Affinités Pierre : à quand une revalorisation du prix de souscription ?

Que des bonnes nouvelles pour les associés de la SCPI qui devraient en outre pouvoir compter sur la revalorisation prochaine du prix de leurs parts (sans doute lors de l’ouverture de la prochaine augmentation de capital ?). Le prix de souscription actuel (247 €), rapporté à la valeur de reconstitution de la SCPI à fin 2018 (266,27€), s’établit en effet dans la fourchette basse autorisée (à 92,76%). Il est donc fort probable que ce prix soit réévalué, ce qui ajouterait un nouveau moteur de performance à la rentabilité de la SCPI qui, avec un taux de distribution de 5,15% en 2018, se situe déjà dans le haut de la fourchette en termes de rendement…

Frédéric Tixier


A propos de Groupama Gan REIM(i)

Groupama Gan REIM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF (Autorité des marchés financiers), structure, développe et gère des véhicules d’investissement immobilier pour le compte d’une clientèle d’investisseurs diversifiée. La SCPI Affinités Pierre est une SCPI à capital fixe destinée à des investisseurs désireux d’accéder à l’immobilier d’entreprise pour une durée de placement minimum recommandée de 8 années.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La Française : la SCPI Europimmo multiplie les acquisitions

La fusion en cours entre les SCPI Europimmo Market et LF Europimmo (voir « La Française : fusion programmée des SCPI Europimmo ») n’empêche pas cette dernière – la SCPI absorbante – de poursuivre, avec diligence, son programme d’investissements.

Au 1er trimestre, forte d’une collecte nette d’environ 38,7 M€, LF Europimmo s’était portée acquéreur d’un seul immeuble, des bureaux dublinois, pour un montant d’environ 11,6 M€ (49,23% de participation sur une valeur totale de 23,5 M€). D’une surface de 1 484 m², cet actif est entièrement loué à la Fédération internationale de rugby.

SCPI LF Europimmo : acquisitions à Dublin et au Luxembourg

Depuis le début du second semestre, elle multiplie en revanche les acquisitions. Début juillet, elle annonçait une participation de 10% au sein de l’immeuble « M », 7 530 m² situés dans le 17parisien, et entièrement loué au géant du coworking, WeWork. Un co-investissement – dont le montant global n’est pas communiqué – réalisé lui aussi avec d’autres SCPI gérées par La Française, et notamment LF Grand Paris Patrimoine, Epargne Foncière, Selectivest (pour des participations supérieures ou égales à 20%), Crédit Mutuel Pierre, Pierre Privilège, et Eurofoncière 2. A quelques jours d’intervalle, la SCPI réalisait, aux côtés cette fois d’investisseurs sud-coréens conseillés par La Française, un investissement dans le complexe D.Square, 31 000 m² situés dans le quartier des affaires de Luxembourg, et entièrement loué à Deloitte.

SCPI LF Europimmo : renforcement en Allemagne

Mi-juillet, LF Europimmo renforçait en outre sa position en Allemagne, pays qui représentait déjà, fin mars, plus de 55% de son patrimoine. La SCPI s’est implantée à Essen, sur un actif de bureau de plus de 22 000 m² construit en 1960, entièrement rénové en 1994, et occupé par le producteur d’électricité Steag. Il ne s’agit d’ailleurs que d’une 1ère étape dans la stratégie de positionnement de LF Europimmo sur le marché allemand, puisque cette dernière prévoit d’y investir jusqu’à 177 M€ au total. Deux autres acquisitions, respectivement situées à Brême et à Munich, seraient déjà en passe d’être concrétisées. Rappelons que LF Europimmo affiche pour l’heure des ratios d’exploitation plus ou moins dans la moyenne du marché. Son taux de distribution 2018, à 4,18%, est équivalent à celui de la moyenne des SCPI de bureaux, son taux d’occupation financier (94,8%) étant en revanche plutôt dans la fourchette basse du marché.

SCPI LF Europimmo : valeur de reconstitution en hausse

Mais il pourrait être révisé à la hausse une fois la fusion avec Europimmo Market entérinée, cette dernière affichant pour l’heure un « TOF » à 100%… Signalons enfin que la valeur de reconstitution de LF Europimmo a progressé de 6,75% entre fin 2017 et fin 2018, ramenant cette dernière à 106,3% du prix de souscription. La preuve que la SCPI se positionne sur des actifs de qualité et générateurs de plus-values potentielles. Et un espoir de revalorisation plus important pour les porteurs de parts, lorsque la SCPI décidera de réviser de nouveau à la hausse son prix de souscription, une opération à laquelle elle s’est toutefois déjà récemment livrée (voir « La Française : prix de souscription en hausse pour deux SCPI »).

Frédéric Tixier


A propos de la Française GREIM(i)

Les activités immobilières de La Française sont regroupées sous la marque La Française Global Real Estate Investment Managers (GREIM). Cette marque regroupe La Française REM, La Française Real Estate Partners et La Française Real Estate Partners International. La Française REM est la première société de gestion de société civile de placementimmobilier en France en termes de capitalisation (au 31/12/2018, IEIF). Spécialiste de l’investissement et de la gestion pour compte de tiers, elle est présente sur l’ensemble des marchés immobiliers français. Elle développe également une offre de gestion de mandats immobiliers dédiés aux institutionnels sur des stratégies d’investissement Core/Core + mais aussi Value Added et Opportunistes au sein de La Française Real Estate Partners. La Française Real Estate Partners International fournit des services complets de gestion d‘investissement, aussi bien pour les placements immobiliers directs qu’indirects, à une vaste clientèle internationale en Europe, au Royaume-Uni et en Asie. Elle est implantée à Londres, Francfort, et Séoul. La plateforme est un spécialiste reconnu des stratégies d’investissement immobilier Core/Core + en Europe. La Française GREIM dispose de 19 milliards d’euros d’actifs sous gestion (au 01/01/2019) et offre une gamme complète de solutions immobilières sur mesure aux investisseurs du monde entier.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Atream Hôtels : +73 M€

La SCPI spécialisée sur le segment de l’hôtellerie européenne vient d’acquérir 6 nouveaux actifs pour 73 M€. Elle double d’un coup son patrimoine immobilier et renforce sa présence hors de France. Elle maintient l’objectif d’un taux de distribution de 4,61% sur 2019.

6 + 6 = 12… En finalisant l’acquisition d’un portefeuille de 6 hôtels en Belgique, acquis pour 72,9 M€, Atream Hôtels, la SCPI spécialisée sur le segment de l’hôtellerie européenne lancée en 2016 double d’un coup la taille de son patrimoine.

7investissement pour la SCPI Atream Hôtels

La SCPI, qui n’avait procédé à aucune acquisition depuis décembre 2018 (les murs de l’hôtel Park Inn by Radisson, situé aux portes du centre-ville historique de Nuremberg, acquis pour 23,5 M€), frappe donc un grand coup. Et réalise en une seule opération plus des 2/3 de son ambitieux programme d’investissement sur 2019, chiffré à 120 M€. Le portefeuille nouvellement acquis comprend 6 actifs répartis sur l’ensemble du territoire flamand, siglés 3 et 4 étoiles, et totalisant 544 chambres. Leur gestion est assurée par deux opérateurs hôteliers, les groupes Martins Hotels et Different Hotels, dans le cadre de baux d’une durée résiduelle moyenne d’environ 24 ans. Une bonne opération pour la SCPI qui sécurise encore davantage la gestion locative de son patrimoine, la durée moyenne de ses baux contractés avec divers exploitants passant de 13 à 19 ans…

Taux de rendement prévisionnel de 4,61% en 2019 pour la SCPI Atream Hôtels

Atream Hôtels connaît, comme la plupart des SCPI du marché, une accélération de sa collecte sur le 1er trimestre. A 19 M€, elle représente déjà 67% du montant total des souscriptions enregistrées en 2018 (28 M€). Positionnée sur un marché de plus en plus porteur (voir « Immobilier de tourisme : un secteur porteur, mais complexe… »), mais gérée par des professionnels qui disposent d’une forte expérience et d’une forte expertise sur ce créneau, elle profite à plein du dynamisme de la demande touristique et de la hausse du « revenu par chambre disponible ». Cet indicateur propre à l’hôtellerie a encore progressé de 1,9% au 1er trimestre 2019. Les indicateurs de gestion de la SCPI sont donc au beau fixe. Malgré un taux d’occupation fluctuant – lié à des mesures d’accompagnement ponctuelles -, elle maintient depuis le début de l’année un niveau de distribution légèrement supérieur à celui de l’an dernier (l’acompte prévisionnel sur dividende du 2trimestre devrait s’établir à 13,05 € par part, contre 12,4 € par part au 1er trimestre), conduisant à un taux de rendement prévisionnel de 4,61% en 2019 (vs 4,60% en 2018). A noter qu’il s’agit d’un dividende net. « Après réintégration de l’impôt à acquitter à l’étranger par Atream Hôtels et ses filiales, le DVM brut équivalent atteindrait 5,09% », précise la société de gestion.

Frédéric Tixier


A propos d’Atream(i)

Créée en 2008 par Pascal Savary et Grégory Soppelsa, Atream est une société de gestion indépendante agréée AIFM spécialisée dans la création, la gestion de fonds immobiliers et le conseil en investissement immobilier, destinés à des investisseurs institutionnels et privés. Présente sur de nombreux segments de l’investissement immobilier, Atream a développé une expertise spécifique et reconnue sur les actifs adossés à l’industrie touristique, tertiaires, résidentiels et fonciers viticoles.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Une SCPI à Ratingen

Eurovalys vient de procéder à sa seconde acquisition de l’année. La SCPI 100 % Allemagne et 100 % bureaux gérée par Advenis REIM connaît toujours une collecte soutenue (près de 50 M€ sur le 1er trimestre) et maintient un taux de distribution prévisionnel de 4,5 % sur 2019.

Eurovalys ajoute un nouvel actif et un nouveau lieu d’implantation – la région de Düsseldorf, capitale de la Rhénanie du Nord-Westphalie – à son portefeuille déjà 100 % allemand. Cet investissement, un immeuble à usage principal de bureaux d’une surface locative de près de 7 000 m², est la 11acquisition réalisée depuis sa création, en juillet 2015.

Une opération à près de 16 M€

D’un montant unitaire de 15,6 M€ (hors droits), l’actif est loué à 80 % à 7 sociétés, avec des baux fermes d’une durée résiduelle de 5 ans. Construit en 2007, il est situé dans un emplacement « core », à l’image des autres immeubles acquis par Eurovalys qui privilégie en général des immeubles modernes, disposant d’une localisation attractive, et dont les locataires présententtoutes les garanties de solvabilité. Implanté précisément à Ratingen, à quelques kilomètres de Düsseldorf, ce nouvel actif bénéficie d’une desserte routière qui permet de rejoindre l’aéroport ou des villes comme Essen et Cologne en moins de 15 minutes. Rappelons que le marché des bureaux allemand reste l’un des plus dynamiques d’Europe. En 2018, selon les dernières statistiques de BNP Paribas Real Estate, 30 Md€ y ont été investis, et les loyers restent toujours orientés à la hausse.

Plus de 285 M€ de capitalisation

Eurovalys connaît par ailleurs une collecte toujours aussi soutenue, qui lui permet de poursuivre sereinement sa stratégie d’investissement. Après un niveau record en 2018 (125 M€, soit plus de deux fois le niveau enregistré en 2017), elle a enregistré près de 50 M€ (48,7 M€) de nouvelles souscriptions au 1er trimestre 2019, portant sa capitalisation à 285 M€. Elle dispose donc encore de réserves importantes pour continuer à faire croître son patrimoine qui frôle désormais les 100 000 m². Très correctement géré, celui-ci affiche toujours un taux d’occupation financier supérieur à 97 %, dans le haut de la fourchette du marché. En revanche, si la valeur vénale globale de ce patrimoine s’est appréciée en 2018, sa valeur « unitaire » – divisée par le nombre de parts – accuse un léger recul par rapport à 2017. La valeur de reconstitution par part est ainsi passée de 1 056,42 € en 2017 à 1 039,10 € en 2018, réduisant ainsi la décote sur le prix de souscription de 5,3 % à 3,7 %.

Dividende maintenu

Si les perspectives d’une revalorisation du prix de souscription sont donc moins évidentes, les actionnaires d’Eurovalys peuvent en revanche espérer continuer à recevoir un rendement « net » – c’est-à-dire après impôts étrangers et prélèvements à la source – constant. La SCPI envisage en effet de distribuer en 2019 un montant identique (45 €) à celui des deux années précédentes, maintenant donc un taux de rendement inchangé de 4,5 %.

Frédéric Tixier


A propos d’Advenis REIM(i)

Advenis Real Estate Investment Management (Advenis REIM), agréée auprès de l’Autorité des marchés financiers sous le n° GP18000011, est depuis août 2018 la société de gestion des SCPI d’Advenis, groupe indépendant créé en 1995 et coté sur Euronext Paris. Advenis REIM conçoit et gère une gamme de neuf fonds immobiliers (SCPI) à destination d’une clientèle privée et institutionnelle. Ces neuf SCPI à vocation fiscale ou d’entreprise, conçues avec une approche innovante, sont principalement investies en France, en Allemagne et désormais en Europe du Sud. L’offre immobilière d’Advenis REIM se distingue par une maîtrise de la chaîne de valeur immobilière et leur financiarisation au travers des différentes filiales du groupe Advenis. La capitalisation des fonds immobiliers gérés par Advenis REIM est de près de 438 millions d’euros à fin mars 2019.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

L’OPCI grand public géré par BNP Paribas REIM France a investi environ 125 M€ en immobilier physique au premier semestre. Sur les 4 premiers mois de l’année, il a bénéficié du rebond des foncières. Sa performance s’établit à 3,13% : plus de deux fois et demie sa performance 2018.

Avec une collecte nette de près de 86 M€, BNP Paribas Diversipierre se situe à la 3place des OPCI les plus collecteurs sur le 1er trimestre 2019 (voir « OPCI : la collecte rebondit, mais moins que celle des SCPI »). Des capitaux que l’OPCI a notamment utilisés pour étoffer son patrimoine immobilier physique estimé à plus d’un milliard d’euros fin avril.

Environ 125 M€ investis en immobilier physique au 1er semestre

BNP Paribas REIM France, son gestionnaire, annonce un volume d’investissement d’environ 125 M€ sur le 1er semestre. Deux acquisitions réalisées au cours du 1er trimestre lui auront permis de renforcer la part de l’international au sein de son portefeuille, passée de 23% fin 2018 à 30% fin mars 2019. L’OPCI s’est porté acquéreur de deux immeubles de bureaux, l’un situé à Dublin, l’autre à Francfort. L’immeuble irlandais, «The One Building», est situé en plein centre-ville, dans le quartier appelé Dublin 2. Il est intégralement loué à un locataire de dimension internationale, Stripe Payments Europe Limited, une société de technologie qui en a fait son siège social européen. L’acquisition, financée « intégralement par fonds propres », précise le gestionnaire, est estimée à environ 50 M€. L’immeuble allemand, « Schwedler Carré », a été acquis en début d’année. Situé dans le quartier attractif d’Ostende, il développe une surface de 8 483 m² et est loué à 100% à un locataire unique, une filiale de l’agence de publicité Publicis.

Un actif net placé à 54% en immobilier physique

BNP Paribas REIM annonce également une autre opération sur le second trimestre, française cette fois, et en état futur d’achèvement (VEFA). Il s’agit d’un immeuble de 10 500 m² de bureaux situé à Bordeaux, à 800 mètres de la gare Saint-Jean. Fin avril, le patrimoine de l’OPCI Diversipierre était ainsi estimé à environ 1 Md€ (hors droits et frais), et comprenait 22 actifs, dont 14 détenus à 100%. Cette poche « immobilier physique » représentait 54% de l’actif net total du fonds. Un pourcentage en légère baisse comparé à fin mars (55%), et toujours très inférieur au niveau constaté un an plus tôt (63%, fin mars 2018), avant le début de la baisse des marchés actions. Comme la plupart des OPCI, Diversipierre a pâti l’an dernier de son exposition à l’immobilier coté. Depuis le début de l’année, en revanche, la remontée des foncières lui profite très largement. L’OPCI a d’ailleurs renforcé son exposition au cours du 1er trimestre de l’année (30 M€ investis en actions – 10 M€ – et obligations foncières – 20 M€ -). La poche foncières cotés (18% fin mars) explique ainsi l’essentiel de sa performance sur le 1er trimestre (2,55% sur une performance totale de 3,07%). Sur le mois d’avril, marqué par le détachement du dividende annuel (1,45 € par action), la poche immobilier physique fait en revanche légèrement mieux (+0,13%) que la poche foncière (+0,04%)…

Frédéric Tixier


A propos de BNP Paribas Real Estate(i)

BNP Paribas Real Estate est l’un des principaux prestataires de services immobiliers en Europe. BNP Paribas Real Estate Investment Management est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management.

En 2018, cette ligne de métier a généré un développement de 3,8 milliards d’euros, dont 1,6 milliard d’euros de « new cash » et 2,2 milliards d’euros de mandats et « separate accounts ». En fin d’année, BNP Paribas Real Estate Investment Management gérait 28,7 milliards d’euros d’actifs en Europe. En 2018, un volume de transactions record d’environ 4,5 milliards d’euros a été sécurisé (investissements et arbitrages).

BNP Paribas Real Estate Investment Management offre une gamme de fonds immobiliers et de solutions d’investissement sur-mesure répondant aux besoins d’investisseurs internationaux via des mandats et véhicules gérés en Europe avec une présence locale dans huit pays (Belgique, France, Italie, Luxembourg, Espagne, Pays-Bas, et Royaume-Uni) investissant dans différents types d’actifs : bureaux, retail, logistique, hôtels et résidentiel. BNP Paribas Real Estate Investment Management regroupe plus de 350 collaborateurs offrant des solutions à plus de 100 000 clients en Europe et Asie.

BNP Paribas REIM est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management, qui se compose d’entités réglementées dans les pays suivants : France : BNP Paribas Real Estate Investment Management France (SGP); Italie : BNP Paribas Real Estate Investment Management Italy (SGR); Allemagne : BNP Paribas Real Estate Investment Management Germany (GmbH); Royaume-Uni : BNP Paribas Real Estate Investment Management UK (Limited); Luxembourg : BNP Paribas Real Estate Investment Management Luxembourg S.A.

Chacune des entités juridiques chargées d’offrir des produits ou services à ses clients est mentionnée respectivement dans la documentation du produit, les contrats et les informations relatives.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société