Articles

Les SCPI toujours actives sur le front des acquisitions

Au 3e trimestre 2020, les SCPI d’immobilier d’entreprise ont été très acheteuses. Elles ont investi plus de 2,5 Md€ sur les marchés français et européens. Contre 2 Md€ pour le 3e trimestre 2019. Le 4e trimestre 2020 semble toujours aussi actif… Détail des principales dernières opérations.

Advenis REIM

Comme l’annonçait Jean-François Chaury, le directeur général d’Advenis REIM, en octobre dernier, Eurovalys a bouclé son programme d’acquisition annuel. La SCPI spécialisée sur l’immobilier de bureau allemand vient d’annoncer 3 opérations sur des bureaux situés respectivement à Wolfsburg, Bremerhaven et Stuttgart. Montant total de ces acquisitions : 112,75 M€. Ce qui porte à un peu plus de 300 M€ le total des montants investis par Eurovalys en 2020.

Alderan

La SCPI dédiée à la logistique gérée par Alderan boucle sa 8e acquisition. Pas mal pour un véhicule lancé il y a un peu plus d’un an… Activimmo vient d’annoncer l’achat en état futur d’achèvement d’un parc d’activité à Bailly-Romainvilliers (77). L’ensemble immobilier développera une surface locative de 5 470 m2 divisée en huit cellules. La livraison de ce parc est prévue au plus tard en janvier 2022. Et vise une certification environnementale E+C. Activimmo devrait servir un rendement de 6% en 2020.

Amundi Immobilier

Après avoir récemment acquis le premier actif irlandais (le Fitzwilliam 28 à Dublin) de l’OPCI Opcimmo, Amundi Immobilier a confirmé l’achat de l’immeuble Curve à Saint-Denis. Développant plus de 24 000 m², il est loué à 95% à deux locataire, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France et le courtier en assurances Verspieren. Cette acquisition -dont le montant dépasserait les 110 M€- a été réalisée par la société de gestion pour le compte de plusieurs de ses fonds sous gestion.

Atland Voisin

Si la SCPI Epargne Pierre est devenue plus prudente en matière d’investissements, elle n’en pas moins réalisé un important programme d’acquisitions en 2020. Dernières en date : une importante opération de sale & lease-back avec le groupe Pierre Fabre, réalisée en co-investissement avec la SCPI MyShareSCPI. Rendement de cet investissement : 6,50%. Atland Voisin a également dernièrement mené une autre opération de co-investissement entre les deux SCPI. Il s’agit d’un ensemble de bureaux situé au 7 avenue Charles Tillon, à Rennes.

Atream

Grosse acquisition pour la SCPI Carac Perspectives Immo. La société de gestion Atream a annoncé l’achat d’un immeuble de bureau, le « Botany 2 », situé à Suresnes. L’actif, de près de 5 500 m², comprend 5 étages à usage de bureaux et de commerces, et est certifié HQE Exploitation niveau « Très Bon ». Il est occupé par 8 locataires, dont une crèche et une surface de commerce louée par MaCaille, restaurant lounge du Top Chef Norbert Tarayre. Selon le site CFNewsImmo&Infra, l’opération aurait été valorisée 34 M€, et générerait un taux de rendement de 4,85%.

BNP Paribas REIM

BNP Paribas REIM a réalisé, pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre, l’une des plus grosses opérations des dernières années sur le marché nantais. Elle vient en effet d’acquérir un ensemble de bureaux « Ilot 4B » dans le quartier d’affaires Euronantes. Cet actif s’inscrit dans un programme immobilier plus global de plus de 25 000 m², « Amazing Amazones », mêlant immobilier tertiaire, logements et équipements sportifs. Développé par Altarea, les 16 200 m² acquis par Accimmo Pierre seraient valorisés 62 M€, selon le site CFNewsImmo&Infra. La SCPI a distribué des acomptes aux 2e (1,8 €) et 3e (1,71 €) trimestres, en diminution par rapport à l’an dernier. Mais la société de gestion annonce la distribution possible d’une plus-value de cession pour le 4e trimestre. Pour un rendement prévisionnel de 3,80% en 2020.

Iroko

Déjà un premier actif pour Iroko Zen, la nouvelle SCPI lancée il y a quelques jours par la fintech Iroko. Il s’agit d’un immeuble de bureaux de 1 000 m² situé dans le quartier administratif de Reims. Sa valorisation est inférieure à 2,5 M€, et affiche des caractéristiques énergétiques dans le haut de la fourchette. Loué depuis 2014 à Pôle Emploi, avec un bail ferme d’une durée résiduelle de 9 ans, l’actif génère un taux de rendement immédiat de 7%. Rappelons qu’Iroko Zen se présente comme une SCPI digitale et engagée. Elle ambitionne de lever 100 M€ dans les trois ans.

Perial AM

Pour sa 1ère opération, PF Hospitalité Europe choisit l’Espagne. La nouvelle SCPI dédiée à l’immobilier d’accueil lancée par Perial AM il y a quelques mois vient d’annoncer l’acquisition d’un établissement hôtelier situé à Mataro, une commune proche de Barcelone. Montant de la transaction : 6 M€. L’actif sera exploité par l’enseigne B&B Hotels lors de sa réouverture, prévue pour le 1er trimestre 2021. La SCPI a été, selon Perial AM, « très bien accueillie par le marché ». PF Hospitalité Europe, qui ambitionne un taux de distribution de 5%, a collecté près de 20 M€ dès son premier mois de lancement.

Primonial REIM

Première acquisition dans l’immobilier de santé belge pour Primovie. La SCPI gérée par Primonial REIM vient d’annoncer la signature d’une résidence senior à Court-Saint-Etienne, à 40 km de Bruxelles. Elle sera livrée dans le courant du 3e trimestre 2022. D’une surface de 8 200 m², elle abritera 119 logements du T2 au T3 et bénéficiera d’un large socle de services. Elle sera exploitée par Domitys, une filiale de Nexity. Rappelons que Primovie ambitionne de distribuer en 2020 un dividende identique à celui de 2019, année où elle avait affiché un rendement de 4,51%.

Sofidy

Chez Sofidy, l’OPCI Sofidy Pierre Europe réalise une opération à Lyon. Il vient d’acquérir les mûrs de l’immeuble Triptyk (3 830 m²) pour un montant de 8,9 M€. L’immeuble est occupé par deux locataires, Merck et Burgundi School of Business, via des baux sécurisés de 6 et 9 ans. Le rendement sur loyer immédiat, à l’acquisition, est de 5,7%, un taux « particulièrement compétitif sur le marché lyonnais », rappelle Sofidy.

Swiss life AM

Après son opération barcelonaise, l’OPCI SwissLife Dynapierre poursuit son recentrage. Il s’est porté acquéreur d’un ensemble immobilier parisien d’environ 3 000 m² situé rue de Fleurus (6e arrondissement). Entièrement rénové par GDG Investissements, il est loué à Ionis qui va y installer l’école d’ingénieurs ESME Sudria pour neuf ans. Une opération qui, fin octobre, avait permis à l’OPCI d’investir l’intégralité de sa collecte. Et de réduire sa poche immobilier physique dédiée à l’hôtellerie à 11,5% (contre près de 20% en mars dernier).

Frédéric Tixier


Lire aussi

Faut-il craindre une baisse de la valeur des parts des SCPI ?

Investissements immobiliers : priorité à la qualité

Les SCPI toujours actives pendant la crise

La crise du coronavirus et le confinement ont très fortement réduit les transactions immobilières. Mais le marché n’est pas totalement gelé. Preuve en est : certaines SCPI ont finalisé des opérations initiées avant la crise. Et continuent de mener des négociations. Revue de détails.     

Il s’agit, pour l’essentiel, d’opération initiées avant la période de confinement. Mais pas que… Les SCPI, qui disposent pour la plupart de liquidités importantes – et continuent à collecter -, poursuivent les acquisitions et cessions d’actifs en cours. Plusieurs transactions ont été finalisées au cours des dernières semaines. D’autres sont à venir. Etat des lieux, par société de gestion.

Advenis REIM

Le gestionnaire des SCPI Eurovalys et Elyalis annonçait début mars l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Gaimersheim, en Bavière. Prix de la transaction : environ 25 M€ hors droits. Quelques jours auparavant, la toute jeune SCPI Elyalis procédait à son premier investissement à Madrid. Pour 15,5 M€.

Amundi Immobilier

La structure dédiée à l’immobilier du groupe Amundi avait réalisé 3,8 Md€ d’acquisitions en 2019. Pour le compte de ses SCPI et OPCI grand public, mais aussi pour l’ensemble de ses fonds sous gestion. Elle vient de procéder à plusieurs nouvelles opérations. En avril 2020, elle a notamment annoncé l’acquisition de son premier actif de bureaux à Barcelone (8 330 m²) et à Varsovie (11 529 m²). Ainsi qu’une plateforme logistique (occupée par Zalando) en Allemagne.

Atream

La société de gestion spécialisée sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a annoncé en mars deux nouvelles acquisitions en Allemagne. Il s’agit des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste, pour un montant de 11,8 M€. Et des murs de l’hôtel B&B Stuttgart Airport, pour un montant de 10,6 M€. Ces deux opérations ont été réalisées pour le compte de la SCPI Atream Hôtels.

BNP Paribas REIM

La division immobilière de BNP Paribas a annoncé le 17 avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux neuf d’une surface totale de 25 000 m². Livré fin 2019, cet actif se situe dans le nouveau quartier des Docks de Saint-Ouen. Il accueille le siège de la Région Île-de-France. L’opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre. Le montant de transaction dépasserait les 200 M€

Corum

Le gestionnaire des SCPI à succès Corum Origin et Corum XL a annoncé, le 25 mars, la première acquisition de sa nouvelle SCPI Eurion. Cette dernière s’est portée acquéreur des murs d’un supermarché situé près de Cork, en Irlande. Prix d’acquisition : 6,1 M€. Rendement estimé à l’acquisition : 7,44% acte en main.

Foncia Pierre Gestion

La société de gestion récemment passée sous la coupe de BlackFin Capital Partners a finalisé fin février son 1er investissement en Belgique. L’opération a été réalisée pour le compte de 3 de ses SCPI : Foncia Cap’Hebergimmo, à hauteur de 51% ; Foncia Pierre Rendement pour 30% ; et Placement Pierre, pour 19%. Le montant total de la transaction est supérieur à 57 M€.

Groupama Gan Reim

Le gestionnaire des SCPI Affinités Pierre et de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 poursuit visiblement l’optimisation de ses patrimoines. Il annonçait notamment le 14 avril dernier la cession d’une boutique située au centre-ville de Cannes. L’opération génère une plus-value de 34% pour l’OPCI Groupama Gan Pierre 1. Quelques jours plus tôt, il communiquait sur l’acquisition d’un commerce à Paris. Pour le compte cette fois d’un OPPCI (Groupama Gan Retail France).

La Française REM

La société de gestion dirigée par Marc Bertrand a finalisé en avril l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le 17e arrondissement parisien. Il s’agit d’un ensemble de plus de 10 000 m², siège social du groupe Rexel. Le prix de la transaction serait supérieur à 100 M€. L’opération a été menée pour le compte des SCPI Epargne Foncière (40 %), Eurofoncière 2 (10 %), LF Grand Paris Patrimoine (40 %) et Multimmobilier 2 (10 %). La SCPI LF Europimmo vient pour sa part d’annoncer (le 17 avril) l’acquisition d’un premier actif au Royaume-Uni. Il s’agit d’un immeuble mixte situé Bartholomew Close, à Londres. Le prix net vendeur est de M£. Et le taux de rendement initial ressort à 3,9 %.

Norma Capital

La société de gestion de la SCPI Vendôme Régions a fortement investi au cours du 1er trimestre. Elle a en effet acquis durant cette période 6 nouveaux actifs, pour un total de 22 M€. Il s’agit majoritairement d’immeubles de bureaux, situés en province. Les acquisitions comprennent également un immeuble de commerces situé à Montlhéry (91). Et une boutique située rue de Clichy, dans le 9e arrondissement parisien.

Novaxia

La SCPI Neo, gérée par Novaxia, a procédé à sa 5e acquisition. Il s’agit d’un « data center » situé à Nanterre, d’une surface de 3 256 m². Il est actuellement loué à Interxion, une entreprise spécialisée dans la location d’espaces de data center, pour un bail résiduel de 4,6 ans. Selon Novaxia, le rendement acte en main de cette opération est de 6,68 %

Perial AM

Perial AM a réalisé coup sur coup trois acquisitions pour ses SCPI PFO2 et PFO. Et en mars, cette dernière se portait acquéreur d’un immeuble de bureaux à Amsterdam. Pour environ 24 M€. En février, PFO2 devenait quant à elle propriétaire d’un immeuble de bureaux neufs situé dans la périphérie de Rennes. Pour environ 35,9 M€. Elle vient d’annoncer, le 20 avril, une nouvelle opération, aux Pays-Bas cette fois. Il s’agit de l’immeuble Deloitte Building situé à Utrecht. L’actif comprend 7 127 m² de bureaux et 154 emplacements de parking. Prix de l’opération : 28,8 M€. Il s’agit de la 9e acquisition aux Pays-Bas de PFO2.

Primonial REIM

Primonial REIM a finalisé le 12 mars dernier l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Le Valmy », situé à Montreuil (93). L’opération a été réalisée pour le compte de sa SCPI Primopierre. Et cet actif de 29 000 m² a été acquis auprès de la foncière Gecina. La transaction se serait faite sur la base d’un prix supérieur à 200 M€. Primonial REIM poursuit activement la recherche de nouveaux actifs. Y compris dans le secteur de l’hôtellerie. Il vient en effet de finaliser un partenariat avec B&B Hotels, un opérateur hôtelier français. En s’engageant à investir 50 M€ par an dans cette classe d’actifs au cours des 15 prochaines années.

Sofidy

Sofidy a finalisé le 11 mars une nouvelle acquisition : l’immeuble « Le Georges V », situé dans la ville de Montpellier. Cet actif, d’une surface de 2 597 m², a été acquis pour le compte de l’OPCI Sofidy Pierre Europe. Prix de l’opération : 5,9 M€

Swisslife AM

Swiss Life Asset Managers France a concrétisé début mars l’acquisition du portefeuille  « Margaux » comprenant quatre hôtels espagnols. L’opération a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Ce dernier s’est également engagé à acquérir un immeuble majoritairement de bureaux situé dans le « QCA » parisien.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Coronavirus : surprise, crise et châtiment

Coronavirus, une crise économique pas du tout comme les autres

La SCPI gérée par BNP Paribas REIM vient de relever son prix de souscription, passé à 203 € depuis le 8 avril. Elle multiplie par ailleurs les acquisitions. Après une plateforme logistique, la semaine dernière, deux nouvelles opérations ont été annoncées cette semaine.

Accimmo Pierre, la SCPI paquebot de BNP Paribas REIM – 2,54 Md€ de capitalisation fin 2018 – met les bouchées doubles en matière d’acquisition. La semaine dernière, elle annonçait un investissement dans une plateforme logistique en région lyonnaise. Elle vient de procéder à deux nouvelles opérations, dans le secteur des bureaux cette fois-ci.

18 000 m² au cœur du Bas-Montreuil

BNP Paribas REIM a en effet annoncé le 8 avril avoir acquis auprès d’AG2R La Mondiale Matmut l’immeuble de bureaux « FABRIK », d’une surface totale d’environ 18 000 m², situé au cœur du Bas-Montreuil (93). « Le bâtiment est occupé depuis sa livraison en 2004 par le ministère de l’Économie et des Finances, locataire historique de premier rang », précise le communiqué, ajoutant qu’avec cet investissement, la SCPI se positionne « sur la très stratégique première couronne parisienne Est avec un bien récent et idéalement situé dans un environnement tertiaire consolidé ». Le 10 avril, Accimmo Pierre annonce encore un nouvel investissement, situé cette fois au cœur du quartier d’affaires Euralille, à Lille. L’immeuble de bureaux « Euravenir » développe quant à lui 2 600 m² de bureaux sur 8 étages et 500 m² de commerces en rez-de-chaussée. Livré en 2014, il est certifié BBC, et intégralement loué à 5 locataires. Ni le prix des transactions, ni le rendement immédiat des opérations, n’ont été communiqués.

Hausse de 1% du prix de souscription

Par ailleurs, comme nous l’annoncions la semaine dernière, Accimmo Pierre vient de procéder à la revalorisation annuelle de son prix de souscription. Celui-ci est passé, depuis le 8 avril, de 201 € à 203 €, soit une hausse d’environ 1%. Une plus faible progression que les années précédentes, le prix de la part de la SCPI ayant bénéficié d’une revalorisation de 2,03% en 2018, de 3,14% en 2017 et de 2,14% en 2016.  A noter qu’à ce nouveau niveau, le prix de souscription de la SCPI reste dans la fourchette basse (96,7%) de la valeur de reconstitution (209,95 €). Pour mémoire, Accimmo Pierre boucle un exercice 2018 plutôt satisfaisant, avec à la fois une amélioration significative de son taux d’occupation financier et des dividendes versés, même si son taux de rendement est en légère contraction par rapport à 2017 (4,02% pour 2018 vs 4,08% en 2017).

Frédéric Tixier


A propos de BNP Paribas Real Estate(i)

BNP Paribas Real Estate est l’un des principaux prestataires de services immobiliers en Europe. BNP Paribas Real Estate Investment Management est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management.
En 2018, cette ligne de métier a généré un développement de 3,8 milliards d’euros, dont 1,6 milliard d’euros de « new cash » et 2,2 milliards d’euros de mandats et « separate accounts ». En fin d’année, BNP Paribas Real Estate Investment Management gérait 28,7 milliards d’euros d’actifs en Europe. En 2018, un volume de transactions record d’environ 4,5 milliards d’euros a été sécurisé (investissements et arbitrages).
BNP Paribas Real Estate Investment Management offre une gamme de fonds immobiliers et de solutions d’investissement sur-mesure répondant aux besoins d’investisseurs internationaux via des mandats et véhicules gérés en Europe avec une présence locale dans huit pays (Belgique, France, Italie, Luxembourg, Espagne, Pays-Bas, et Royaume-Uni) investissant dans différents types d’actifs : bureaux, retail, logistique, hôtels et résidentiel. BNP Paribas Real Estate Investment Management regroupe plus de 350 collaborateurs offrant des solutions à plus de 100 000 clients en Europe et Asie.
BNP Paribas REIM est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management, qui se compose d’entités réglementées dans les pays suivants : France : BNP Paribas Real Estate Investment Management France (SGP); Italie : BNP Paribas Real Estate Investment Management Italy (SGR); Allemagne : BNP Paribas Real Estate Investment Management Germany (GmbH); Royaume-Uni : BNP Paribas Real Estate Investment Management UK (Limited); Luxembourg : BNP Paribas Real Estate Investment Management Luxembourg S.A.
Chacune des entités juridiques chargées d’offrir des produits ou services à ses clients est mentionnée respectivement dans la documentation du produit, les contrats et les informations relatives.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La SCPI « paquebot » gérée par BNP Paribas REIM vient d’acquérir une plateforme logistique en cours de développement. En 2018, elle a distribué un dividende en hausse (8,04 € par part), mais assorti d’un taux de distribution en léger retrait.

Accimmo Pierre, la SCPI paquebot de BNP Paribas REIM – 2,54 Md€ de capitalisation fin 2018 – poursuit son développement. Elle vient de confirmer l’acquisition d’une plateforme logistique de 77 000 m² en cours de construction à Corbas (69), dont la promesse de vente avait été signée au 3trimestre 2018.

Renforcement en logistique

A 20 minutes du centre de Lyon, la plateforme sera « idéalement située dans la plus grande zone industrielle de la région lyonnaise », précise BNP Paribas REIM. De type « classe A¹ », la plateforme sera livrée au 1er semestre 2020 avec la certification BREEAM. Elle est déjà intégralement pré-louée à un locataire de premier plan via un bail en état futur d’achèvement d’une durée ferme de 10 ans. Accimmo Pierre, qui a procédé l’an dernier à plus de 570 M€ d’acquisitions, dont trois au dernier trimestre, se renforce donc dans le secteur de la logistique, une typologie d’actifs qui ne représentait que 1,5% de son patrimoine fin 2018, la SCPI ayant notamment cédé sa participation – avec plus-values – dans un actif à usage d’entrepôt de plus de 2 000 m² en décembre dernier.

Taux d’occupation financier et dividende en hausse

Accimmo Pierre boucle un exercice 2018 plutôt satisfaisant, avec à la fois une amélioration significative de son taux d’occupation financier et des dividendes versés. Son taux d’occupation financier n’a cessé de progresser l’an dernier, passant de 87,5% fin mars, à 89,9% fin septembre et à 92,5% fin décembre. Une hausse qui s’explique à la fois « par les loyers générés par les nouvelles acquisitions majoritairement louées », la signature de nouveaux baux importants, et une baisse très significative des franchises de loyer (-31% entre fin septembre et fin décembre 2018). La SCPI, qui anticipait la distribution d’un dividende annuel compris entre 7,75 € et 8,25 € dès le 3trimestre, aura finalement tapé dans le milieu de la fourchette, à 8,04 € par titre. Un montant en légère progression (+0,75%) par rapport à 2017 (7,98 €) mais qui, compte tenu de la revalorisation du prix de souscription en avril dernier, et de la variation positive du prix moyen de la part (VPM) qui en résulte (+2,69% en 2018), conduit néanmoins à une légère contraction du taux de distribution, à 4,02% pour 2018 (vs 4,08% en 2017).

Hausse prochaine du prix de souscription ?

Contrairement aux deux années précédentes, Accimmo Pierre n’a d’ailleurs pas encore procédé à la revalorisation annuelle de la valeur de ses parts, qu’elle avait opérée début avril en 2018 et 2017. Si la valeur de reconstitution fin 2018 n’est pas encore connue, celle à fin 2017 (209,95 €) positionnait déjà le prix de souscription (201 €) dans le bas de la fourchette autorisée (à 95,74% de la valeur de reconstitution). Une prochaine annonce de revalorisation n’aurait donc rien d’incongru…

Frédéric Tixier


A propos de BNP Paribas Real Estate(i)

BNP Paribas Real Estate est l’un des principaux prestataires de services immobiliers en Europe. BNP Paribas Real Estate Investment Management est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management.

En 2018, cette ligne de métier a généré un développement de 3,8 milliards d’euros, dont 1,6 milliard d’euros de « new cash » et 2,2 milliards d’euros de mandats et « separate accounts ». En fin d’année, BNP Paribas Real Estate Investment Management gérait 28,7 milliards d’euros d’actifs en Europe. En 2018, un volume de transactions record d’environ 4,5 milliards d’euros a été sécurisé (investissements et arbitrages).

BNP Paribas Real Estate Investment Management offre une gamme de fonds immobiliers et de solutions d’investissement sur-mesure répondant aux besoins d’investisseurs internationaux via des mandats et véhicules gérés en Europe avec une présence locale dans huit pays (Belgique, France, Italie, Luxembourg, Espagne, Pays-Bas, et Royaume-Uni) investissant dans différents types d’actifs : bureaux, retail, logistique, hôtels et résidentiel. BNP Paribas Real Estate Investment Management regroupe plus de 350 collaborateurs offrant des solutions à plus de 100 000 clients en Europe et Asie.

BNP Paribas REIM,qui se compose d’entités réglementées dans les pays suivants : France : BNP Paribas Real Estate Investment Management France (SGP); Italie : BNP Paribas Real Estate Investment Management Italy (SGR); Allemagne : BNP Paribas Real Estate Investment Management Germany (GmbH); Royaume-Uni : BNP Paribas Real Estate Investment Management UK (Limited); Luxembourg : BNP Paribas Real Estate Investment Management Luxembourg S.A.

Chacune des entités juridiques chargées d’offrir des produits ou services à ses clients est mentionnée respectivement dans la documentation du produit, les contrats et les informations relatives.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1]Un entrepôt de classe A correspond à un entrepôt de haute fonctionnalité, tandis que l’entrepôt de classe B répond aux normes standard. Les critères à remplir obligatoirement pour que l’entrepôt soit considéré de catégorie A sont au nombre de 13 contre 10 pour un entrepôt de catégorie B.

La SCPI « paquebot » gérée par BNP Paribas REIM vient de procéder, coup sur coup, à 3 acquisitions en région parisienne, ce qui porte à 573 M€ le total de ses investissements en 2018. Accimmo Pierre annonce un dividende annuel compris entre 7,75 € et 8,25 € par part.

12 000 mà Val-de-Fontenay, 18 630 m2 à Châtillon-Montrouge, 11 300 mà Nanterre : en un mois, Accimmo Pierre, la SCPI paquebot de BNP Paribas REIM – 2,483 Md€ de capitalisation fin septembre 2018 – a procédé à 3 importantes acquisitions, autant que sur les 3 premiers trimestres de l’année écoulée.

Trois acquisitions en un mois

L’opération à Val-de-Fontenay, annoncée le 7 décembre dernier, porte sur le bâtiment C du complexe « Le Périgares », dont Accimmo Pierre détenait déjà les immeubles A et B. La SCPI possède donc désormais l’ensemble immobilier d’une surface totale de près 28 000 m2. L’opération à Châtillon-Montrouge, annoncée le 21 décembre, concerne l’immeuble « Le Carat 1 », composé de deux bâtiments de bureaux déjà loués à 92%. Là encore, la société de gestion joue la carte de la complémentarité. « Déjà propriétaires au travers de nos fonds du Carat 2, adjacent au Carat 1, et de l’immeuble Le Vaillant situé juste en face, nous offrons désormais un ensemble de plus de 35 000 m² avec une stratégie d’asset management permettant une offre de services mutualisés », commente Guillaume Delattre, Directeur Général Délégué de BNP Paribas REIM France dans un communiqué. La dernière opération enfin, annoncée le 7 janvier, est l’acquisition de l’immeuble de bureaux « Néon » situé à Nanterre et occupé à plus de 60% par la société Spie Batignolles.

573 M€ investis en 2018

Avec ces trois acquisitions, Accimmo Pierre renforce encore le segment du bureau, qui représentait déjà 94% de ses actifs fin septembre 2018. Elle permet aussi à la SCPI, qui n’a pas précisé le montant unitaire de ces opérations, d’atteindre un niveau d’investissement de 573 M€ sur l’année 2018, tout en disposant d’un « pipe » de 220 M€ sur les mois à venir. L’an dernier, Accimmo Pierre s’est en effet aussi portée acquéreur de l’immeuble « Dock » situé à Saint-Ouen et d’un bien situé rue La Boétie à Paris aux 1er et 2trimestres (des transactions supérieures à 100 M€, comme celles réalisées sur le « Néon » à Nanterre). Au 3trimestre, elle a signé une promesse pour l’acquisition d’une plateforme logistique située à Corbas, dans le département du Rhône, dont la livraison n’est prévue que pour le 1er semestre 2020.

Dividende prévisionnel

La SCPI, qui a procédé en avril dernier à la revalorisation de son prix de souscription, passé de 197 € à 201 €, avait collecté environ 300 M€ fin septembre 2018. Son taux d’occupation financier n’a cessé de progresser, passant de 87,5% fin mars à 89,9% fin septembre. Cette amélioration lui permet d’envisager la distribution d’un dividende annuel compris entre 7,75 € et 8,25 €, soit une fourchette médiane du niveau du dividende 2017 (7,98 €). Compte tenu de la revalorisation du prix, le taux de distribution devrait donc être compris entre 3,88% et 4,13% soit, là encore, en deçà ou au-delà du taux de l’an dernier : 4,08%

Frédéric Tixier


A propos de BNP Paribas Real Estate(i)

BNP Paribas Real Estate est l’un des principaux prestataires de services immobiliers en Europe. BNP Paribas Real Estate Investment Management est la ligne de métier dédiée aux activités d’Investment Management. En 2017, cette ligne de métier a généré un développement de 3,1 milliards d’euros, dont 1,7 milliard d’euros de « new cash » et 1,4 milliard d’euros de mandats et « separate accounts ». En fin d’année, BNP Paribas Real Estate Investment Management gérait 27,4 milliards d’euros d’actifs en Europe. En 2017, un volume de transactions record d’environ 4,8 milliards d’euros a été sécurisé (investissements et arbitrages). BNP Paribas Real Estate Investment Management offre une gamme de fonds immobiliers et de solutions d’investissement sur-mesure répondant aux besoins d’investisseurs internationaux via des mandats et véhicules gérés en Europe avec une présence locale dans huit pays (Belgique, France, Italie, Luxembourg, Espagne, Pays-Bas, et Royaume-Uni) investissant dans différents types d’actifs : bureaux, retail, logistique, hôtels et résidentiel. BNP Paribas Real Estate Investment Management regroupe plus de 325 collaborateurs offrant des solutions à plus de 100 000 clients en Europe et Asie.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

Le prix de souscription de la SCPI bureaux de BNP Paribas REIM France sera porté à 201 €, contre 197 € actuellement. Accimmo Pierre a réalisé une collecte nette d’environ 421 M€ l’an dernier. Son rendement 2017 s’établit à 4,08%.

Comme chaque année, BNP Paribas REIM France, filiale de BNP Paribas Real Estate, procède à la revalorisation du prix de souscription de sa SCPI Accimmo Pierre. Celle-ci sera effective à compter du 2 avril prochain

2,03% de hausse – Le prix de la part passera de 197 € à 201 €, soit 2,03% de hausse. Une progression moindre que celles effectuées en 2017 (+3,14%) et 2016 (+2,14%), mais qui vient néanmoins améliorer la « performance » -rendement plus variation du prix de la part- de la SCPI.  Le rendement 2017 d’Accimmo Pierre est en effet en net recul par rapport à 2016. La SCPI avait alors offert un taux de distribution de 4,49% (8,53 € de dividendes), contre 4,08% en 2017 (7,98 €). Accimmo Pierre a pourtant une nouvelle fois rehaussé son niveau de gestion locative. Le taux d’occupation financier, qui s’était déjà très significativement relevé en 2016 (passant 82,9% à 89,7%), a de nouveau progressé, pour s’établir à 91,2% en fin d’année dernière.

Une collecte quasi totalement investie – La SCPI, qui a réalisé une collecte nette légèrement inférieure à celle de 2016 (421 M€ en 2017 selon l’IEIF, contre 475 M€), a en outre quasi totalement investi ces nouvelles souscriptions. De gros investissements ont notamment été concrétisés au dernier trimestre. Outre l’acquisition en état futur d’achèvement d’une plateforme logistique, qui sera livrée en janvier 2019, Accimmo Pierre s’est portée acquéreur d’un ensemble de bureaux -les immeubles Palatin II et Palatin III à La Défense, soit une surface de plus de 23 000 m²- pour un montant de 270 M€. Actuellement en cours de rénovation, la livraison des locaux -déjà pré-loués à hauteur de 60% au 31 décembre 2017-est prévue pour le 3e trimestre 2018.

Frédéric Tixier


A propos de BNP Paribas Real Estate
Leader européen de services immobiliers, BNP Paribas Real Estate couvre l’ensemble du cycle de vie d’un bien : Promotion, Investment Management, Property Management, Transaction, Conseil et Expertise. Avec plus de 5 100 collaborateurs, BNP Paribas Real Estate accompagne localement propriétaires, locataires, investisseurs et collectivités dans 36 pays (15 via ses implantations et 21 via son réseau d’alliances) en Europe, Moyen Orient et Asie. En 2017, BNP Paribas Real Estate a réalisé 811 M€ de revenus. Poursuivant sa croissance, en 2017, BNP Paribas Real Estate a acquis Strutt & Parker, l’un des principaux acteurs indépendants du marché immobilier au Royaume-Uni.
BNP Paribas Real Estate est une société du Groupe BNP Paribas.

Le prix d’achat de la SCPI bureaux de BNP Paribas Real Estate sera porté à 197 €, contre 191 € actuellement. Accimmo Pierre a collecté 475 M€ l’an dernier, et offert un rendement de 4,49% à ses détenteurs. 

Comme l’an dernier à la même période, BNP Paribas Real Estate revalorise le prix de souscription d’Accimmo Pierre, la seule de ses SCPI d’entreprise ayant collecté en 2016.

3,14% de hausse – Le prix de la part passera de 191 € à 197 €, soit 3,14% de hausse. En 2016, la revalorisation n’avait été que de 2,14%.  Pour les porteurs de parts actuels, cette revalorisation s’ajoute au rendement distribué par Accimmo Pierre l’an dernier (8,53 € par part, soit 4,49% de rendement). En deçà du marché en termes de rémunération (4,56% de rendement pour les SCPI de bureaux, 4,63% pour l’ensemble des SCPI d’entreprises), Accimmo Pierre développe toutefois une gestion locative de bonne tenue. En l’espace d’un an, le taux d’occupation de la SCPI a bondi de 82,9% à 89,7%. Une amélioration qui s’explique par le renouvellement des actifs sous gestion, mais également par « la diminution importante des franchises de loyers », explique la société de gestion dans son dernier bulletin trimestriel.

A propos de BNP Paribas Real Estate
BNP Paribas Real Estate, principal prestataire de services immobiliers de dimension internationale, propose une gamme complète de services couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier : Promotion, Investment Management, Property Management, Transaction, Conseil et Expertise. BNP Paribas Real Estate accompagne propriétaires, locataires, investisseurs et collectivités dans leurs projets immobiliers grâce à sa connaissance des marchés locaux dans 36 pays (16 implantations directes et 20 via son réseau d’alliances) en Europe, Moyen Orient et Asie. BNP Paribas Real Estate a réalisé 704 M€ de revenus en 2016 avec, en Promotion, 154 000 m² de bureaux livrés et plus de 1 500 logements neufs mis en chantier ; 24,1 Mds € d’actifs sous gestion en Investment Management ; 38 millions de m² gérés en Property Management ; 6,2 millions de m² placés et 19 milliards d’euros investis en Transaction ; Le Conseil regroupe trois types de services : Stratégie immobilière pour les utilisateurs, Project Management et Externalisation de Dispositifs Immobiliers. BNP Paribas Real Estate est une société du Groupe BNP Paribas.

La SCPI diversifiée de BNP Paribas Real Estate vient d’investir dans deux nouveaux actifs, à Saint-Ouen et à Neuilly-sur-Seine, pour un montant global de 255 M€. Ces acquisitions sont financées à hauteur de 104 M€ par un emprunt bancaire. Ces deux immeubles sont intégralement loués. Accimmo Pierre, dont le prix de souscription vient d’être relevé, prévoit de distribuer un dividende 2016 compris entre 8,40 € et 8,70 € par part.

Accimmo Pierre, qui a procédé le mois dernier à la revalorisation de son prix de souscription, poursuit l’ajustement de son patrimoine immobilier. La SCPI diversifiée de BNP Paribas Real Estate a collecté près de 140 M€ au 1er trimestre 2016 (après 280 M€ sur l’ensemble de l’année 2015). Elle vient de procéder à deux acquisitions pour un total de 255 M€.

225 M€ d’investissements sur le 1er trimestre – Les deux actifs, situés respectivement dans la ZAC Victor Hugo, à Saint-Ouen (93), et au 127 avenue Charles de Gaulle, à Neuilly-sur-Seine (92), sont intégralement loués, pour une durée « moyenne résiduelle ferme de plus de 9 ans », pour le premier, et « supérieure à 3 ans » pour le second. L’immeuble de Saint-Ouen, d’une surface utile de 17 555 m2, bénéficie d’une certification HQE. Celui de Neuilly-sur-Seine développe une surface utile de 9 582 m2. Le rendement locatif de ces deux actifs n’est pas précisé, mais tous deux ont été en partie financés par emprunt. La dernière assemblée générale d’Accimmo Pierre a en effet autorisé la SCPI à recourir à des lignes de crédit pour financer son programme d’investissement 2016.

Recours à l’emprunt – Comme le précise BNP Paribas REIM dans son dernier bulletin trimestriel, le montant maximum de cet emprunt sera « dans un premier temps, de 70 M€ en crédit relai (2 ans) et de 110 M€ d’emprunt long terme (7 ans à taux fixe) ». Un premier tirage de 104 M€ est donc intervenu pour financer ces deux dernières acquisitions. Cette ligne de crédit pourra également être mise à contribution lors des prochains investissements, Accimmo Pierre ayant déjà signé une promesse d’acquisition pour un autre immeuble de bureaux situé à Fontenay-sous-Bois (94).

Prévisions 2016 – La SCPI a distribué en 2015 un dividende de 8,43 € par part, soit un rendement DVM de 4,51%. La société prévoit toujours un niveau de distribution a priori plus élevé pour 2016, compris dans une fourchette de 8,40 € à 8,70 € par part. Cette amélioration est notamment conditionnée à l’amélioration du niveau des loyers et du taux d’occupation financier, ce dernier restant encore en deçà des objectifs affichés (93,4 % au 1er trimestre 2016, vs 93,5% au 4e trimestre 2015). Le recours à l’emprunt, obtenu dans « des conditions de prêt toujours favorables », aura en revanche a priori un effet positif sur le rendement effectif de la SCPI.

A propos de BNP Paribas Real Estate(i)
BNP Paribas Real Estate, l’un des principaux prestataires de services immobiliers de dimension internationale, offre une gamme complète de services qui intègre l’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier : Promotion, Transaction, Conseil, Expertise, Property Management et Investment Management. Avec 3 800 collaborateurs, BNP Paribas Real Estate apporte à ses clients sa connaissance des marchés locaux dans 37 pays (16 implantations directes et 21 via son réseau d’alliances qui représente, aujourd’hui, plus de 3 200 personnes) avec plus de 180 bureaux. BNP Paribas Real Estate est une société́ du Groupe BNP Paribas.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

bnp-paribasLa SCPI diversifiée de BNP Paribas Real Estate va procéder à une revalorisation de ses parts. Le prix de souscription passera à 191 € (vs 187 € actuellement) à compter du 1er avril prochain. En 2015, elle a réalisé une collecte nette de près de 260 M€, ce qui la situe au 10e rang des SCPI, et distribué un dividende de 8,43 € par part, soit un taux de distribution de 4,51%. Le dividende devrait légèrement s’améliorer l’an prochain…

A compter du 1er avril prochain, le prix de souscription de la SCPI Accimmo Pierre passera à 191 € (frais de souscription inclus), contre 187 € actuellement, via l’augmentation de la prime d’émission, portée de 34 € à 38 €. Soit une revalorisation de 2,14% du prix de la part.

TDVM de 4,51% en 2015 – Cette SCPI diversifiée, dont le patrimoine se répartissait au 31 décembre dernier entre bureaux (86,95%), locaux commerciaux (6,56%), entrepôts (5,99%) et locaux d’activités (0,50%), tous majoritairement situés en région parisienne (61,36%), a distribué un dividende de 8,43 € par part en 2015. Soit un taux de rendement de 4,51%, en léger retrait par rapport à 2014 (4,68%, pour un dividende de 8,79 €). Un repli qui s’explique par la baisse du résultat d’exploitation, traduction de la situation d’un marché marqué par « l’absence d’indexation des loyers et des taux d’occupation en deçà de leur moyenne annuelle sur les dix dernières années ». Mais qui ne devrait toutefois pas se reproduire l’an prochain, BNP Paribas Real Estate prévoyant une augmentation du dividende en 2016. La revalorisation du prix de souscription aura en revanche, a priori, un impact négatif sur le taux de rendement.

Amélioration des ratios opérationnels – Si la SCPI a subi l’an dernier une érosion de son taux d’occupation financier (82,9% à fin 2015, versus 85,4% à fin septembre 2015 et 95,4% à fin 2014), la part des locaux loués s’est améliorée (93,5% vs 92,5%), la baisse du TOF s’expliquant essentiellement par l’augmentation des franchises (10,6% à fin 2015). Toutefois, « 83% de ces franchises concernent des acquisitions récentes », explique BNP Paribas Real Estate dans son dernier bulletin trimestriel. Au cours du dernier trimestre, la SCPI a procédé à plusieurs acquisitions (4 au total), mais également à des cessions génératrices de plus-values (9,5 M€ environ). La qualité du patrimoine détenu permettrait d’ailleurs à la SCPI d’externaliser d’autres plus-values importantes, afin de maintenir un taux de rendement en phase avec ses objectifs.

Prévisions 2016 – La collecte nette réalisée en 2015 (près de 260 M€) place Accimmo Pierre au 10e rang des SCPI ayant le plus collecté l’an dernier. Elle représente d’ailleurs 86,8% de la collecte nette de BNP Paribas Real Estate en matière de SCPI. Selon les informations communiquées par Jacqueline Faisant, présidente de BNP Paribas Reim France – la société de gestion des SCPI et OPCI de BNP Paribas Real Estate – à une plateforme de distribution, le rythme de la collecte en ce début d’année reste soutenu. La présidente annonce également la mise en place d’un partenariat avec des compagnies d’assurances extérieures au groupe BNP Paribas afin de faciliter le démembrement des parts d’Accimmo Pierre.

A propos de BNP Paribas Real Estate(i)
BNP Paribas Real Estate, l’un des principaux prestataires de services immobiliers de dimension internationale, offre une gamme complète de services qui intègre l’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier : promotion, transaction, conseil, expertise, Property Management et Investment Management. Avec 3 800 collaborateurs, BNP Paribas Real Estate apporte à ses clients sa connaissance des marchés locaux dans 37 pays (16 implantations directes et 21 via son réseau d’alliances qui représente, aujourd’hui, plus de 3 200 personnes) avec plus de 180 bureaux. BNP Paribas Real Estate est une société́ du Groupe BNP Paribas.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

La société d’investissement immobilier Züblin Immobilière France mise en difficulté par la nécessité de revoir à la baisse les loyers de présentation des ses immeubles de l’Ile de la Jatte (92) après leur restructuration lourde (voir pierrepapier.fr) va se désendetter avec la cession de l’immeuble le Chaganne à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), pour un prix acte en main de 32,2 millions d’euros.

La vente de cet immeuble qui avait été annoncée en mars 2014 a été réalisée le 28 octobre pour une valeur nette supérieure à la valeur d’expertise en date du 31 mars 2014.

L’immeuble a été acquis par la SCPI Accimmo-Pierre, gérée par BNP Paribas REIM. Dans cette transaction, la SIIC Züblin Immobilière France était assistée par JLL et l’étude Wargny Katz et BNP Paribas REIM par l’étude Thibierge.

pierrepapier.fr