Il ne faut pas non plus hésiter à « abuser » de son CGP…

Entretien avec Yves MAZIN, gérant, Version Patrimoine

Pierre Papier – Quel est le principal conseil que vous donnez à vos clients ?

Yves Mazin – Le principal conseil, c’est d’avoir une vision globale de son patrimoine. Beaucoup de clients segmentent : « je m’occupe de l’immobilier », « je m’occupe du financier »… Or, quand on a une vision globale, ça permet de ne pas faire d’erreur. Le second conseil, c’est de ne pas se tromper d’objectif : « j’ai le sentiment de payer trop d’impôt », « je suis focalisé sur l’impôt », « je vais trouver la solution qui va me permettre de réduire mon impôt », or, il est fort possible que le produit sur lequel je vais investir ne soit pas du tout adapté à qui je suis. Le 3e conseil, enfin, très important : ne pas sous-estimer le risque. On est souvent attiré par un placement qui a des rendements attrayants. Or, quand un placement a un rendement attrayant, c’est que forcément il y a du risque. Le risque, ce n’est pas gênant en soi. Il faut le positionner dans le temps car ce qui est important, en face du risque, c’est de la notion de liquidité. Je ne peux pas placer de l’argent dont j’ai besoin à court terme sur un placement rentable sans qu’il y ait de risque : si mon placement baisse, c’est la perte assurée…

Pierre Papier – Comment un client peut-il profiter au mieux de son conseiller ?

Yves Mazin – En fait, il faut qu’il accepte de se livrer. C’est une solution sine qua non. Si la personne ne nous donne pas toutes les informations, on risque de passer à côté de quelque chose d’extrêmement important. Le travail du conseiller, c’est d’écouter, et d’aller chercher dans l’entretien des choses qui ne sont pas forcément cachées, mais dont la personne n’a pas conscience. Il ne faut pas non plus hésiter à « abuser » de son CGP : l’appeler, l’informer, lui poser des questions. Exemple : mes enfants partent faire des études, qu’est-ce que je dois faire ? Si le CGP a bien fait son travail, il va pouvoir lui répondre : «aujourd’hui, profitez des crédits à la banque pour les étudiants, ou utilisez tel placement que vous avez en réserve ». Donc, faire confiance, s’ouvrir, et après, faire des points très réguliers avec son CGP, dès qu’il y a un changement dans la vie, car cela peut avoir un impact sur l’investissement immobilier que vous avez fait, sur l’épargne que vous avez mise en place.

Propos recueillis par Hélène Serignac