Sogenial Immobilier, en partenariat avec Ananta Asset Management et Crystal, lance Premium Hotels Investment. Ses cibles : des hôtels haut-de-gamme situés dans des zones délaissées par les grandes chaînes hôtelières. Ticket d’entrée minimum : 100 000 euros.

Le secteur hôtelier a beau payer un lourd tribut à la crise sanitaire, il continue d’intéresser les gestionnaires de fonds immobiliers. Le mois dernier, Perial lançait en effet la 1ère SCPI dédiée aux solutions d’hébergement en zone euro, PF Hospitalité Europe, en partie investie sur cette classe d’actifs. Quelques jours avant le lancement d’un FPCI dédié à l’hébergement géré par Keys AM. Et quelques mois après deux autres FPCI lancés respectivement par Eternam et Atream, le fonds de ce dernier ayant été mis sur le marché juste avant le confinement. C’est maintenant au tour de Sogenial Immobilier, en partenariat avec Ananta Asset Management et Crystal, de proposer Premium Hotels Investment.

Premium Hotels Investment cible l’hôtellerie de luxe

Son objectif : investir dans les murs et fonds de commerce d’hôtels 4 étoiles, ou plus, situés dans des lieux « prestigieux ». Mais dont les grandes chaînes hotellières sont absentes. Des cibles sont déjà identifiées. Comme l’hôtel Arboisie, un 4 étoiles situé à Megève. Ou l’Ecrin Blanc, à Courchevel. D’autres lieux figurent dans le viseur du fonds, tels que Chantilly ou Combloux. Premium Hotels Investment ne devrait pas se contenter d’acheter des actifs. Il est également prévu, à terme, d’investir dans une plateforme de gestion hôtelière. Plus important : le fonds n’aura pas recours à la dette. Réservé aux professionnels avertis, son ticket d’entrée est fixé à 100 000 €. Doté du statut de SLP (société de libre partenariat), Premium Hotels Investment est éligible au dispositif de réinvestissement des plus-values prévu par l’article 150 O B Ter du Code général des impôts.

Une rentrée active pour Sogenial Immobilier

La rentrée s’avère donc active pour Sogenial Immobilier. Qui aurait pour projet de lancer une SCPI dédiée à la zone euro début 2021. La société de gestion vient d’ailleurs de renforcer ses équipes. Avec l’arrivée de Laurent Gaillot, en tant que senior advisor, en charge précisément du développement de la gamme immobilière dédiée aux investisseurs professionnels. Et d’un nouveau responsable commercial, Mehdi Guettafi, chargé de promouvoir auprès des CGP les deux SCPI actuellement gérées par Sogenial Immobilier. Cœur de Régions a d’ailleurs procédé, début septembre, à deux nouvelles acquisitions. Il s’agit de deux actifs mixtes de bureaux et d’activités, construits par Colas, et loués via des baux commerciaux de 9 années, dont 5 fermes.

SCPI : des performances en phase avec les objectifs

Côté performance, les résultats sont en ligne avec les objectifs annoncés durant le confinement. Cœur de Régions a revalorisé le prix de ses parts le 30 juin dernier. Le prix de souscription est ainsi passé de 627,50 € à 632,50 €. L’acompte sur dividende versé au titre du deuxième trimestre (9,81 € par part), en légère augmentation par rapport au 1T (9,80 €), permet en outre à la SCPI de maintenir un objectif de distribution de 6,25% en 2020. Cœur de Ville, dont l’objectif de rendement avait été abaissé de 5,30% à 5,05% en mai dernier, maintient également ce nouvel objectif. Elle a distribué un acompte de 2,60 € au titre du 2T 2020, identique à celui du 1T.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Jean-Marie Souclier, Sogenial Immobilier : « la dématérialisation des bulletins de souscription est opérationnelle… »

Sogenial Immobilier dévoile le rendement prévisionnel de ses SCPI en 2020


A propos de Sogenial Immobilier(i)

Depuis 1981 Sogenial Immobilier propose aux investisseurs et aux épargnants ses services de conseil en investissement et de gestion de fonds immobiliers. Fort de plus de 35 ans d’expérience dans l’investissement et l’asset management immobilier, Sogenial Immobilier devient en 2012 une société de Gestion de portefeuille agréée par l’AMF spécialisée dans la Gestion de SCPI et d’OPCI. Elle gère aujourd’hui 5 OPPCI et 2 SCPI : Cœur de Ville et Cœur de Régions.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Eternam lance un fonds dédié au secteur de l’hôtellerie

La société de gestion d’actifs immobiliers, filiale du groupe Cyrus, vient d’ouvrir à la commercialisation Alcyon, un FPCI dédié au secteur de l’hôtellerie, principalement en France. Alcyon vise une collecte d’environ 40 M€. 

Un lancement en partie opportuniste… Et qui témoigne « des fortes convictions d’Eternam sur la classe d’actifs hôtelière dans ce contexte de crise ». La société de gestion d’actifs immobiliers, filiale à 100% du groupe de gestion de patrimoine Cyrus, vient en effet d’annoncer la mise sur le marché d’un nouveau FPCI exclusivement dédié au secteur de l’hôtellerie française.

Reprise et développement d’établissements existants

Le FCPI Alcyon a pour objectif de se positionner sur des « projets créateurs de valeur ». Il pourra s’agir de la reprise d’hôtels existants. Avec une optimisation des leviers opérationnels et financiers déjà en place. Ou d’investissements de développement d’établissements situés dans des localisations « hautement pertinentes ». Ces acquisitions visent le fonds de commerce hôtelier. Mais aussi les murs des établissements. Elles seront réalisées conjointement avec des opérateurs hôteliers. La création de valeur sera toutefois, a priori, générée par la dynamisation du fonds de commerce.

Approche RSE très forte

Eternam, qui a déjà déployé plus de 300 M€ sur le secteur de l’hôtellerie ces dernières années, compte mettre en œuvre une « approche RSE très forte ». Avec la conviction que « environnement et création de valeur vont de pair ». La crise est abordée comme un accélérateur d’opportunités. Elle permettra aux équipes d’Eternam « de se positionner au moment opportun sur des projets porteurs, avec des partenaires agiles. Jusqu’à la période de reprise que nous anticipons à moyen terme », explique la société de gestion.

Objectif de collecte à 40 M€

Le FCPI, qui sera « susceptible de répondre aux attentes des investisseurs en recherche de remploi[1], vise une collecte de 40 M€ sur les prochains mois. Il vient s’ajouter aux offres existantes dans ce domaine lancées ces derniers mois. Telles que le FPCI Atream France Hôtellerie I, ouvert aux souscriptions juste avant la crise Covid-19.

Frédéric Tixier

[1] Dispositif d’apport-cession de l’art. 150-0 B ter du CGI.


Lire aussi

Foncière Magellan lance un nouveau FPCI dédié au renouvellement urbain en régions

Atream : nouveau FPCI et nouvelle SCPI en cours de lancement


A propos d’Eternam(i)

Filiale à 100 % du Groupe Cyrus, Eternam accompagne les clients privés dans la mise en œuvre de leur stratégie immobilière et la structuration de leur patrimoine. Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF en 2019, Eternam intervient sur toute la chaîne de valeur de l’immobilier : investissement en lots résidentiels (Pinel, location meublée, nue-propriété, déficit foncier) ou immeubles entiers, conseil en allocation de SCPI, club deals, et fonds d’investissement immobiliers.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Foncière Magellan lance un nouveau FPCI dédié au renouvellement urbain en régions

La société de gestion indépendante, spécialiste de l’investissement immobilier tertiaire en régions, lance le FPCI IMMOVAL/2020. Réservé aux investisseurs avertis, il vise une collecte de 30 M€. Côté SCPI, la Foncière des Praticiens poursuit son développement.

Foncière Magellan poursuit son développement. La société, fondée en 2010 par Steven Perron, s’était fait connaîtrepar une offre initialement axée autour du club deal. Agréée en tant que société de gestion depuis 2014, elle a depuis lors procédé au lancement de plusieurs véhicules professionnels. A ces OPPCI ou fonds dédiés est venue s’ajouter en 2017 une SCPI, la Foncière des Praticiens. La foncière lance aujourd’hui le FPCI IMMOVAL/2020, axé sur la thématique du renouvellement urbain en régions.

FPCI IMMOVAL/2020, axé sur la thématique du renouvellement urbain en régions

Foncière Magellan est un spécialiste de l’investissement en régions. Lui-même acteur régional – une partie de ses équipes est basée à Nantes -, il revendique une excellente connaissance des spécificités locales, des métropoles régionales et de leurs forces – une forte dynamique démographique et de création d’emplois -, pour les pôles les plus attractifs. Mais aussi de leurs faiblesses. « Le parc immobilier en région est vieillissant », souligne ainsi Steven Perron. Et donc souvent obsolète. Il est en inadéquation avec les nouveaux modes de travail et les besoins des locataires. Ou générateur de mauvaises performances énergétiques. Ce sont précisément ces parcs immobiliers démodés, mais situés dans des métropoles dont Foncière Magellan croit fermement au potentiel, que vise le nouveau FPCI IMMOVAL/2020. « C’est un produit engagé dans le renouvellement urbain des territoires. Et engagé pour un immobilier durable », affirme Steven Perron.

Un véhicule réservé aux investisseurs avertis

IMMOVAL/2020 investira en effet dans des « projets immobiliers de création de valeur en régions ». Pour les transformer et les configurer aux dernières normes environnementales. Le fonds, qui vise 100 M€ d’investissements, interviendra au travers de prises de participation dans des sociétés dédiées. Dans quelles métropoles ? Celles dont la croissance démographique et économique est la plus forte. Lyon, Aix-Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux et, bien sûr, Nantes. Le véhicule espère générer un rendement (TRI) de 7% par an. Sur une durée de blocage estimée au maximum à 8 ans[1]. Attention, il s’agit d’un fonds réservé aux investisseurs avertis. Le prix de la part est fixé à 100 000 €, avec une collecte cible de 30 M€. La période de souscription sera clôturée au 31 décembre 2020.


Une SCPI dédiée au secteur de l’immobilier de santé

Rappelons que les FPCI présentent l’avantage, même lorsqu’ils sont investis dans des actifs immobiliers, de sortir du champs d’imposition à l’IFI. Ils bénéficient également d’une exonération d’impôt sur les revenus et les plus-values au-delà de 5 ans de détention. Foncière Magellan, qui affiche un encours sous gestion de plus de 900 M€ fin 2019, poursuit par ailleurs le développement de la SCPI Foncière des Praticiens. Ce véhicule, lancé en 2017, est positionné sur un créneau très spécifique : l’immobilier de santé. Créée à l’origine pour accompagner un acteur du monde médical – le 3e opérateur de cliniques privées en France -, elle s’est ouverte au public fin 2019. Ce qui a eu notamment pour effet de doper le niveau de ses souscriptions. Sa collecte trimestrielle a ainsi doublé entre le 3e et le 4e trimestre 2019.

La SCPI Foncière des Praticiens, un rendement de 5,10% en 2019

Fin 2019, Foncière des Praticiens était ainsi en mesure de réaliser son deuxième investissement. La SCPI a acquis un centre médico-sportif, Vivalto Sport, situé à Saint-Grégoire, au nord de Rennes. Son prix d’acquisition : 4,9 M€. Assorti d’un rendement net de 6,65%. L’investissement vient s’ajouter au patrimoine de la SCPI, déjà propriétaire d’une maison médicale à Annecy. Le taux d’occupation financier de Foncière des Praticiens est pour l’heure dans le haut de la fourchette (97,08%). Et les loyers perçus lui ont permis de servir un taux de distribution (DVM) de 5,10% en 2019. Un taux au-dessus de la moyenne et obtenu, qui plus est, via la signature de baux sécurisés de long terme. La SCPI reste toutefois pour l’heure d’une très faible taille : 8,9 M€ de capitalisation fin 2019. Foncière Magellan espère booster la collecte pour atteindre un rythme annuel de l’ordre de 12 M€.

Frédéric Tixier

[1] 6 ans minimum prorogeable de 2 fois un an.


Lire aussi

L’interview de Steven Perron, Foncière Magellan

Métropoles régionales : attractivité confirmée


A propos de Foncière Magellan(i)

Foncière Magellan est une société de gestion indépendante spécialiste de l’investissement immobilier tertiaire en région et agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Elle assure la création et la gestion de fonds d’investissements immobiliers à destination d’investisseurs privés et institutionnels et propose des supports et montages juridiques variés répondant à chaque problématique patrimoniale : OPPCI, club deals dédiés, SCPI, FPCI… Ses investissements s’intègrent dans des projets immobiliers innovants et durables pour les territoires. Elle dispose aujourd’hui d’un parc immobilier de plus de 380 000 m² et de 900 millions d’euros d’actifs sous gestion.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

 

Atream : nouveau FPCI et nouvelle SCPI en cours de lancement

La société de gestion spécialiste de l’investissement dans l’industrie touristique ajoute deux véhicules à sa gamme. Le FPCI Atream France Hôtellerie I, réservé aux investisseurs avertis, est ouvert aux souscriptions. La SCPI Tourisme et Littoral est en cours de lancement.

Atream décline ses savoir-faire dans l’immobilier hôtelier et touristique. La société de gestion dirigée par Pascal Savary s’était distinguée, en 2016, en lançant la 1ère SCPI dédiée à ce secteur au niveau européen. Atream Hôtels a depuis fait son chemin. Fin 2019, elle gérait près de 175 M€. Et offrait à ses souscripteurs un rendement de 4,75%, supérieur à la moyenne du marché.

Atream, bientôt 5 solutions patrimoniales spécialisées tourisme

Atream, qui gère au total près de 3,5 Md€ -essentiellement pour le compte d’investisseurs institutionnels-, ajoutait fin 2018 la SCPI Pierre Altitude à sa gamme de solutions patrimoniales dédiées au secteur du tourisme. Son crédo : investir dans des résidences hôtelières ou gérées situées dans des stations alpines à forte fréquentation. Pierre Altitude a distribué un rendement annualisé de 4,80% en 2019. Au début de l’année dernière, Atream lançait également une unité de compte immobilière. Atream Euro Hospitality, exclusivement disponible en assurance-vie, se positionne sur la thématique du tourisme en Europe. Elle doit investir principalement au travers de club-deals et fonds immobiliers gérés ou sélectionnés par Atream. Mi-2019, la société de gestion comptait donc déjà 3 fonds patrimoniaux spécialisés tourisme. Avec les deux nouveaux véhicules, ce compteur est passé à 5. Rappelons qu’Atream gère également une autre SCPI, Carac Perspectives Immo.


SCPI Tourisme et Littoral, pour contribuer au renouvellement de l’offre touristique côtière

Diversifiée sur plusieurs classes d’actifs immobiliers, cette dernière s’adresse plutôt aux investisseurs professionnels. Le minimum de souscription est en effet fixé à 300 000 €… Tourisme et Littoral, créée en septembre dernier, se positionne en revanche comme une nouvelle SCPI spécialisée. Elle s’intéresse aux actifs situés sur les zones côtières du littoral français. Bénéficiant du soutien de quatre caisses régionales de la Caisse d’Epargne, elle a pour objectif de contribuer au renouvellement de l’offre touristique locale. Qui, selon Atream, sous-performe en termes de fréquentation par les clientèles étrangères. Sa commercialisation n’est pas encore officiellement lancée. Fin 2019, la SCPI Tourisme et Littoral n’avait collecté qu’un million d’euros. Mais l’objectif est ambitieux. Dans une interview accordée aux Echos en octobre dernier, Pascal Savary espérait, d’ici 5 ans, « réunir 500 millions d’euros d’actifs sous gestion ». Soit « 15 à 20 hôtels » représentant « 2 000 à 3 000 chambres ».

FPCI Atream France Hôtellerie I, réservé aux investisseurs avertis

Le FPCI Atream France Hôtellerie I est quant à lui déjà en phase de lancement. Ce fonds professionnel de capital-investissement est réservé aux investisseurs avertis. Ceux pouvant investir un montant minimal de 150 000 €. Il s’est ouvert aux souscriptions depuis le 1er février dernier. Et pour une durée maximale de 12 à 18 mois. Les fonds seront bloqués au moins 7,5 ans. Une période qui pourra éventuellement s’allonger de deux années supplémentaires. Atream espère recueillir quelques 20 M€. Et vise la constitution d’un portefeuille d’environ 50 M€, composé de 5 ou 6 actifs. Il sera investi au capital de sociétés d’exploitation ou en mûrs d’hôtels, en France. Son objectif de performance : 7% par an.

FCPI : une fiscalité avantageuse

Rappelons que les FPCI (à ne pas confondre avec les FCPI) présentent l’avantage, même investis dans des actifs immobiliers, de sortir du champs d’imposition à l’IFI. Ils bénéficient également d’une exonération d’impôt sur les revenus et sur les plus-values au-delà de 5 ans de détention.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Atream Hôtels : +73 M€

Immobilier de tourisme : un secteur porteur, mais complexe…


A propos d’Atream(i)

Créée en 2008 par Pascal Savary et Grégory Soppelsa, Atream est une société de gestion indépendante agréée AIFM spécialisée dans la création, la gestion de fonds immobiliers et le conseil en investissement immobilier, destinés à des investisseurs institutionnels et privés. Présente sur de nombreux segments de l’investissement immobilier, Atream a développé une expertise spécifique et reconnue sur les actifs adossés à l’industrie touristique, tertiaires, résidentiels et fonciers viticoles. Atream dispose de 3,5 milliards d’actifs sous gestion et conseillés, dont 1,5 milliard d’actifs hôteliers et touristiques.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société

Novaxia Immo Club 6 prolonge sa période de souscription

La 6ème édition du véhicule lancée en septembre dernier a déjà collecté 15,8 M€. Une nouvelle tranche de souscription de Novaxia Immo Club s’ouvre jusqu’au 30 juin prochain. Les conditions sont légèrement revues à la hausse…

Novaxia Immo Club, un concept de véhicule lancé pour la 1ère fois en 2013, change chaque année de thématique d’investissement.  La « V5 » ciblait les projets immobiliers «qui contribuent au développement d’un modèle de ville pérenne ». Novaxia Immo Club 6 s’intéresse quant à lui aux actifs immobiliers « hors d’usage ».

Novaxia Immo Club 6, réhabiliter les actifs immobiliers hors d’usage

Le fonds cherchera en effet à détecter les bureaux, locaux d’activités, entrepôts obsolètes, ou friches industrielles susceptibles d’être réhabilités. Avec, en outre, la possibilité de transformation ou de changement d’affectation. Ces actifs seront sélectionnés prioritairement dans la région du Grand Paris et des grandes métropoles françaises – voire européennes -. Ils devront offrir un potentiel de création de valeur, estimé dès l’origine. Une fois les opérations de réhabilitation budgétées, rétroplanifiées et réalisées, les actifs seront cédés à des investisseurs. Un business model qui, selon Novaxia, devrait générer un rendement de 6 à 7 % par an, au terme des 7 ans de durée de vie du fonds.

Une première collecte de 15,8 M€

Novaxia Immo Club 6, lancé en septembre dernier, a déjà collecté près de 16 M€. Autrement dit, la moitié de l’objectif de collecte initial, fixé à 30 M€. C’est la raison pour laquelle la société de gestion ouvre une deuxième tranche de souscription, jusqu’au 30 juin prochain. Toutefois, les conditions de souscription sont révisées à la hausse. Lors de la première tranche, la valeur de souscription par action était fixée à 0,96 €. Compte tenu d’une prime d’émission de 0,2 €, cette valeur passe à 0,98 € par titre. En conséquence, le minimum de souscription passe quant à lui de 4 800 € à 4 900 €.

Un statut fiscal avantageux

Pour mémoire, les précédentes éditions avaient collecté des montants assez variables. Novaxia Immo Club 1, lancé fin 2013 et dissout le 3 septembre 2019, n’avait recueilli qu’un peu moins de 10 M€. Il aura rapporté à ses souscripteurs une performance cumulée de 32%. Par ailleurs, les V2, V3, V4 et V5, toujours en activité, auront collecté respectivement 15, 20, 30 et un peu mois de 10 M€. Rappelons que c’est en partie le traitement fiscal du véhicule qui explique son succès. Les Novaxia Immo Club, bien qu’investis sur un sous-jacent immobilier, sont en effet éligibles aux PEA et PEA-PME. De même, ils n’entrent pas dans le champs d’application de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI[1])…


Frédéric Tixier

[1] Si l’investisseur détient moins de 10% du capital et des droits de vote.


Lire aussi

Novaxia introduit la logique du capital-investissement dans la pierre-papier 

Novaxia Immo Club : une « V6 » dédiée à la réhabilitation des actifs immobiliers


A propos de Novaxia Investissement(i)

Novaxia Investissement est une société de gestion agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Elle crée des véhicules d’investissements immobiliers dédiés à la transformation urbaine. Elle gère une gamme de produits pour le compte d’une clientèle privée (fonds et club deals) allant de 5000 à plusieurs millions d’euros, dont une offre immobilière éligible au PEA/PEA-PME et au réemploi de produits de cession : Novaxia Immo Club 5. Emmenée par son nouveau dirigeant Nicolas Kert, l’équipe de la société de gestion va élargir la gamme de produits disponibles dès cette année.

A propos du Groupe Novaxia(i)

« La transformation urbaine est notre savoir-faire. L’actif obsolète est notre gisement, nous le transformons pour créer de la valeur. », rappelle Joachim Azan, Président-Fondateur de Novaxia. Doté d’une double expertise dans la finance et l’immobilier, le groupe Novaxia a développé une méthode unique qui concilie les intérêts des différents acteurs mobilisés sur un projet : propriétaires, élus et collectivités, et bailleurs. Les actifs urbains transformés (immeubles, entrepôts, friches), deviennent ainsi de nouveaux lieux de vie, créateurs de valeur pour tous. En outre, l’innovation et le savoir-faire du groupe Novaxia en matière d’aménagement urbain ont été reconnus et primés notamment à l’occasion des prestigieux concours « Réinventer Paris » en 2016 et « Réinventer Paris 2 » en 2019, « Inventons la Métropole du Grand Paris » en 2017. Depuis 13 ans, Novaxia a réhabilité et construit 400 000 m²et piloté plus de 2 milliards d’euros d’opérations immobilières.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société