Parution de « L’année des OPCI »

OPCI-2013Connaître le marché des OPCI et des sociétés de gestion qui les ont développés, c’est l’ambition de « L’année des OPCI » que vient de publier l’IEIF. Ces fonds immobiliers apparus dès 2008 dans le sillage de l’ordonnance de 2005 se sont rapidement imposés comme un outil adapté à la gestion institutionnelle de l’immobilier. Plus récemment, on assiste à l’essor des OPCI grand public qui commencent à séduire les assureurs-vie  en quête d’une classe d’actifs offrant un meilleur rendement que les traditionnelles obligations d’Etat au travers de véhicules disposant d’une liquidité sécurisée.

Privé de l’atout que constituait l’article 210 E du code général des impôts encourageant jusqu’à la fin 2011 l’externalisation de patrimoine immobiliers par les entreprises en leur faveur, les OPCI n’en ont pas moins connu une progression de 25 % de leur encours en 2012. En préface de « L’année des OPCI » Pierre Bollon, délégué général de l’AFG, et Arnaud Dewachter, délégué général de l’ASPIM, soulignent ce dynamisme qui a notamment reposé sur la création de 8 nouvelles sociétés de gestion agréées par l’AMF ainsi que de 33 nouveaux fonds.

A la fin 2012, l’encours des OPCI approchait 28,9 milliards d’euros, passant devant celui des SCPI (27,3 milliards) pour la première fois. Ils détiennent maintenant 12 % de parts de marché de l’investissement institutionnel en immobilier. Fin 2012, 16 sociétés de gestion géraient des actifs investis en OPCI pour plus de 500 millions d’euros contre 13 un an plus tôt. AEW Europe SGP conserve le leadership avec un encours de 3,77 milliards d’euros devant Viveris REIM (3,37 milliards) et Axa REIM SGP (3 milliards).

Côté grand public, 2012 a vu un démarrage avec une multiplication des encours par plus de 4 à 877 millions d’euros grâce à l’avance pris sur ce segment par Amundi et Axa.

Pierrepapier.fr

L’année des OPCI est publiée par Les publications IEIF (99 euros)