Paref enregistre une nette reprise de la collecte des SCPI

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

La SIIC Paref vient de publier les chiffres concernant son activité en 2010. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires a enregistré une progression de 14 % par rapport au même trimestre de 2009 ; sur l’ensemble de l’année, la hausse est de  8,9 %.

Ces chiffres font apparaître une bonne nouvelle et une mauvaise. La mauvaise, c’est que l’année 2010 s’est déroulée dans un climat économique encore difficile. A périmètre comparable, les loyers perçus ont diminué de 6 %, principalement en raison des vacances dans un entrepôt et un immeuble de bureaux. Si les comptes font apparaître une hausse de 1 % des loyers et charges perçus en 2010, cela s’explique par l’intégration de la SCPI Interpierre dans les comptes consolidés.

En effet, Paref a apporté au 1er juillet à cette SCPI huit actifs représentant une valeur brute de 27,4 millions d’euros et des loyers annuels de 3 millions. Après cet apport, Paref détient 80 % du capital d’Interpierre, ce qui conduit à l’intégrer globalement dans les comptes consolidés. De ce fait les comptes incluent depuis le 1er janvier 2010 les loyers des cinq immeubles que détenait la SCPI avant l’opération.

La bonne nouvelle, c’est la forte reprise de la collecte des SCPI, notamment de Novapierre 1, spécialisée dans les murs de magasins, qui a collecté l’an passé plus de 16,5 millions d’euros. Au total, sur l’ensemble de l’année, la collecte brute des SCPI du groupe s’élève à près de 42 millions. Précisons toutefois que ces chiffres incluent l’apport de Paref à Interpierre pour 8,3 millions. Outre Interpierre et Novapierre, le groupe compte une troisième SCPI, Pierre 48 ; il gère aussi deux OPCI, Naos et Vivapierre.

En 2010, le cours de Paref a reculé de 9,95 % en Bourse. Depuis le début de l’année, le recul avoisine 1,1 %.

Paref publiera ses résultats annuels le vendredi 18 mars.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC