Les SIIC tiennent la dragée haute aux bourses européennes

La récession qui s’installe en Europe fait fuir les investisseurs alors que l’inquiétude des marchés financiers vis-à-vis des dettes grecques, espagnoles et italiennes, s’est renforcée au cours du mois mai. Conséquence : les bourses européennes ont plus qu’effacé leurs gains accumulés depuis janvier. Ainsi, depuis le début de l’année, l’indice Dow Jones Stoxx 50 perd désormais 2,4% tandis que l’indice CAC 40 recule de 2%. En comparaison, les indices immobiliers résistent : l’indice Euronext IEIF REIT Europe progresse de 9,6% sur la période tandis que l’indice Euronext IEIF SIIC France prend 8,4%. Les indices immobiliers surperforment donc toujours les indices de référence note l’IEIF.

Les mois d’avril et de mai resteront comme des mois particulièrement « noirs » pour les marchés boursiers relève le think tank de l’immobilier. Bien que tous les indices aient été touchés, on note toutefois une certaine résistance des indices immobiliers. Ainsi, sur le mois de mai, l’indice Euronext IEIF REIT Europe perd seulement 0,6% tandis que l’indice Dow Jones Stoxx 50 dévisse de 5,8%. De même, l’indice Euronext IEIF SIIC France affiche une performance négative de 0,8%, alors que l’indice CAC 40 recule de 4,1%. Alors que les marchés boursiers sont assez violemment chahutés depuis deux mois, l’immobilier coté fait preuve de résilience et ce notamment grâce aux dividendes distribués.

Pierrepapier.fr