L’encours des OPCVM immobiliers a bondi d’un tiers en 2012

opcvmLa bonne performance des actions des sociétés foncières a soutenu un fort courant de souscription en 2012, mais ce sont les fonds cotés (ETF) qui en ont bénéficié, alors que les rachats dominent encore pour les OPCVM immobiliers classiques.

Forts des 676,1 millions d’euros de souscriptions nettes durant l’année 2012, les OPCVM ont vu l’an dernier leur encours porté à 6,1 milliards d’euros. Cet attrait pour le secteur des FCP et des Sicav ayant pour sous-jacent les actions des sociétés foncières cotées en Bourse a été soutenu par la performance affichée par ces titres dont la rentabilité atteint 20 % en 2013 (avec une volatilité de 16 %). La part des OPCVM immobiliers s’est sensiblement renforcée au cours de la décennie puisqu’ils représentent à la fin décembre 2012 2,62 % de l’encours des OPCVM à vocation générale contre 1,94 % dix ans plus tôt et 2,04 % à la fin 2011.

Au sein de l’ensemble des 50 OPCVM immobiliers commercialisés en France, les fonds cotés en Bourse (trackers) occupent une place majoritaire avec 3,5 milliards d’euros de capitalisation. Ce sont eux qui se sont arrogés la part du lion des souscriptions l’an dernier. Dans ce compartiment, les 4 ETF de Barclays Ishares règnent en leader avec 2,9 milliards d’euros d’actifs nets (47,5 % de l’encours total des OPCVM immobiliers) relève la revue mensuelle « Les OPCVM Immobiliers » publiée par l’IEIF. Le premier d’entre eux IShares Epra/Nareit Dev PrptYld atteint 1,588 milliard d’actif net. Son allocation dépasse le cadre européen puisqu’il est investi à 50 % dans des Reits américains, à 12 % à Hong-Kong et à 9 % en Australie. Un cocktail qui ne lui a permis qu’une performance de 17,5 % du prix de ses parts !

En dehors des trackers, on assiste à une progression plus modeste des encours, de 4,6 %, à 2 592,4 millions d’euros contre 2 478,8 millions un an plus tôt. Compte tenu de la performance, cela signifie que les rachats ont été supérieurs aux souscriptions, alors que leur nombre est revenu de 42 à 38 en un an.

pierrepapier.fr