Légère croissance des loyers d’Affine

La société d’investissement immobilier cotée (SIIC) Affine a enregistré des loyers en croissance de +2,8 % au premier trimestre 2012. La foncière estime avoir bénéficié de la diminution de la vacance enregistrée principalement dans la seconde partie de 2011 et de l’effet positif de l’indexation. Après prise en compte de l’impact net sur les loyers des cessions, acquisitions et de la montée en puissance du site d’Arcachon acquis en VEFA, les loyers restent stables à 11,4 M€.

Le chiffre d’affaires de l’activité Immeubles s’établit à 14,4 M€, en hausse de 1,6 % grâce à une refacturation plus efficace des charges locatives.

Les autres postes reflètent la stratégie de recentrage sur l’activité de foncière avec la poursuite de la baisse du chiffre d’affaires de location-financement (-1,6 M€). Le développement immobilier enregistre la vente d’une des dernières opérations résidentielles. Au global, le groupe Affine a réalisé au cours des trois premiers mois de 2012 un chiffre d’affaires de 17,3 M€, en baisse de 3,6 % par rapport à la même période en 2011.

A propos d’Affine
Foncière spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, Affine et sa filiale AffiParis possèdent et gèrent, à fin 2011, 70 immeubles d’une valeur de 709 M€ droits inclus et répartis sur une surface globale de 556 000 m². La société est présente pour l’essentiel dans les bureaux (60 %), l’immobilier commercial (11 %) et les entrepôts (27 %). Son activité est localisée à parts sensiblement égales entre l’Ile de France et les autres régions. Affine est l’actionnaire de référence de Banimmo, foncière de repositionnement belge présente en Belgique, en France et au Luxembourg, et de Concerto European Developer, filiale spécialisée dans le montage d’opérations de développement dans l’immobilier logistique.
Dès 2003, Affine a opté pour le régime des Sociétés d’Investissements Immobiliers Cotées (SIIC). L’action Affine est cotée sur NYSE Euronext Paris.
Le 4 mai 2012, au cours de 12,52 euros, sa capitalisation boursière atteint 112,7 millions d’euros

Pierrepapier.fr