Foncière Lyonnaise met à profit la baisse des taux d’intérêt

headquartersLa foncière spécialisée sur les bureaux parisiens peu endettée obtient des conditions très favorables sur le marché obligataire où elle a levé 500 millions d’euros à 1,875 % sur 7 ans.

SFL a émis vendredi un emprunt obligataire de 500 millions d’euros à 7 ans assorti d’un coupon de 1,875%.

SFL a également annoncé ce même jour une offre de rachat de ses deux souches obligataires mai 2016 et novembre 2017. La clôture de cette offre est prévue le 27 novembre 2014. Ces transactions permettront à SFL d’allonger la maturité moyenne de sa dette dans le cadre de la gestion dynamique de son bilan. Au 30 juin 2014, le coût moyen de la dette après couverture était de 3,4 % et la maturité moyenne de 3,0 années.

Cette amélioration significative du coût de la dette de la foncière est permise aujourd’hui par un endettement net de la société qui atteint 1 546 M€ (au 30 juin 2014) qui représente 33,7 % de la valeur du patrimoine augmentée de la participation dans SIIC de Paris (cédée depuis à Eurosic). A cette même date, SFL bénéficie de 615 M€ de lignes de crédit non utilisées.

Les banques HSBC, Natixis, BNPP, CACIB et SGCIB ont agi comme chefs de file dans cette émission, HSBC et Natixis intervenant également comme chefs de file dans l’opération de rachat.

pierrepapier.fr