Des foncières qui pourraient perdre le statut de SIIC

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

immo-4064Selon une enquête menée par notre confrère Yann Morell y Alcover, de l’hebdomadaire Investir, plusieurs sociétés foncières pourraient ne pas être en mesure de respecter fin décembre 2010 une des conditions à respecter pour conserver le régime SIIC de transparence fiscale : un ou plus actionnaires agissant de concert ne doivent détenir plus de 60 % du capital. Fin octobre, on a appris que le groupe espagnol Realia était en discussion avec la SFL, Société Foncière Lyonnaise, pour préparer une entrée de cette dernière dans le capital de sa filiale française, la SIIC de Paris. Mais on manque encore d’informations sur ce que prépareraient d’autres foncières qui vont avoir besoin d’ouvrir leur capital. Sont concernées les sociétés Docks Lyonnais, Foncière Masséna, MB Retail Europe et Tesfran.
Ces informations seraient cependant utiles aux actionnaires : la perte du statut de SIIC pourrait avoir pour les sociétés éventuellement concernées un coût très élevé.
Par ailleurs, signalons que les analyses graphiques publiées par le même hebdomadaire financier sont très favorables aux foncières européennes. Non seulement l’indice Epra Eurozone fait mieux que l’indice Euro Stoxx 50, mais il devrait continuer d’enregistrer de meilleures performances dans les prochaines semaines.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC