Brèves de SIIC

zgo3yutnMercialys publie un bénéfice affecté par les cessions

L’exercice 2013 de Mercialys s’est soldé par un bénéfice net en repli de 14% à 123,3 millions d’euros. Le dividende global de l’exercice 2013 sera de 1,16 euro. La croissance organique de 3,7 % (hors indexation de 1,7%) est loin d’avoir compensé les cessions engagées à l’issue de la recomposition capitalistique de la SIIC spécialisée dans les galeries et les centres commerciaux. Les loyers nets ont reculé de 7,5% à 139,4 millions d’euros. Cependant sur l’exercice, l’actif net réévalué (ANR) de liquidation a augmenté de 1% à 17,6 euros par action.

A l’issue de la publication de ces résultats, le titre a terminé presque stable (- 0,06 %) à 15,79 euros, dans un marché animé de 127 940 titres échangés. Le lendemain vendredi le titre a reculé de 1,46 % à 15,56 euros.

Les résultats d’ANF Immobilier mal accueillis en Bourse

Le cours de bourse de la Foncière a perdu 3,2 % à 24,20 euros dans le sillage de la publication de ses résultats 2013. La progression de 17 % du cash-flow pro forma et de 3,4 % de l’actif net réévalué par action (à 31,6 euros) n’ont pas suffi à convaincre le marché. La SIIC doit encore convaincre de la pertinence de son redéploiement après avoir remboursé à ses actionnaires près de la moitié de la valeur de la société en 2012. ANF Immobilier, qui tire ses revenus de commerces (41%), de bureaux (25%), de logements (21%), de loyers d’hôtels (9%) et de parkings ou autres surfaces, fait également état d’une croissance de ses loyers de 14% à périmètre constant, à 34,9 millions d’euros, conformément à ses objectifs. Les loyers ont été divisés par deux – ils s’élevaient à 71,5 millions d’euros en 2012 – en raison d’importantes cessions : un portefeuille d’actifs situés à Lyon et des murs d’hôtels de l’enseigne B&B (acquis en 2007), pour près de 800 millions d’euros. Pour cette année, ANF Immobilier anticipe une croissance de 12% de ses loyers à périmètre constant, à plus de 37 millions d’euros. La foncière, qui affiche un patrimoine proche du milliard d’euros, en hausse de 10%, a lancé un plan d’investissements de 240 millions d’euros, dont près de 180 millions sont en cours. La foncière proposera à son assemblée générale, le 6 mai, le versement d’un dividende de 1,05 euro par action, en hausse de 5%.

Foncière de Paris SIIC double son résultat net

La Foncière de Paris SIIC, ex Cofitem-Cofimur, née de la fusion avec Foncière Paris France en novembre dernier, enregistre un résultat net part du groupe de 76,5 millions d’euros pour 2013, contre 34,6 millions d’euros pour l’exercice 2012. Au 31 décembre 2013, le taux d’occupation financier s’élève à 93,3 %. L’Actif Net Réévalué sur une base diluée de Foncière de Paris s’élève à 111,17 euros hors droits par action, contre 104,01 euros  au 30 juin 2013, en hausse de près de 7 %, du fait de la fusion avec Foncière Paris France. Un dividende de 6 euros par action sera proposé à l’assemblée générale des actionnaires. En  2014, la foncière compte poursuivre son recentrage en région Ile-de-France, où se situent déjà les trois quarts de son patrimoine.

pierrepapier.fr