Affiparis retrouve un bénéfice et versera un dividende

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Les revenus locatifs encaissés par Affiparis se sont repliés  en 2010, du fait des renégociations de baux et surtout des cessions, à 12,2 millions contre 12,8 millions en 2009 : la baisse d’ensemble est de 4,9 %, mais seulement de 1,5 % à périmètre constant. Le résultat opérationnel courant, sans surprise, est aussi en baisse, à 8,4 millions d’euros conter 10,5 millions en 2009. Mais, après prise en compte des ajustements de valeurs, la société dégage un bénéfice net positif de 5,1 millions contre une perte de 11 millions en 2009.

Le ratio d’endettement est pratiquement inchangé, à 63,2 % contre 63,4 %, avec un coût moyen de la dette de 4,2 %, coûts de couverture inclus.

Poursuivant sa politique de spécialisation dans l’immobilier parisien, le groupe a cédé des immeubles hors de Paris pour un total de 8,7 millions. L’ANR hors droits progresse de 12,5 % à 15,48 €. Par rapport aux divers modes de calcul de l’ANR, le cours de l’action présente une décote de 50 % à 60 %. C’est du moins ce qu’écrivaient les dirigeants d’Affiparis dans le communiqué publié le 14 février après bourse, alors que le titre avait été coté à 8,50 €. Ce n’était plus tout à fait vrai ce 21 février, avec un cours qui s’établissait à 9,30 € après avoir enregistré une progression de près de 20 % depuis le début de l’année.

Cette hausse du titre salue la reprise du versement d’un dividende, qui s’établira à 0,42 € et doit être payé le 16 mai. Constatant que la dégradation du marché au cours des dernières années n’a pas permis à Affiparis de mener à bien sa stratégie, les dirigeants de cette filiale du groupe Affine (à 64,7 %) annoncent qu’elle est prête à « renouer avec le développement de son patrimoine parisien par investissement direct ou apports dans le cadre de partenariats ». En tout cas, elle continuera à céder ses actifs en régions.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC